La face sombre des réseaux sociaux... [Opinion du contributeur]

Depuis l'avènement des réseaux sociaux, les populations mondiales sont interconnectées et ont une meilleure accessibilité à l'information. Comme on le dit, la parole est libérée. Pourtant, tout se raconte sur internet, que ce soit vrai ou faux, bon à dire ou pas. On parle généralement de désinformation et de fake news. Il y a eu récidive ce lundi 5 décembre avec la sœur Elisabeth qui a été accusée à tord.

Sœur Elisabeth

Tout commence avec un post relayé par plusieurs personnes sur les réseaux montrant une nonne avec un ventre proéminent. Le créateur de contenu Wilfried Nanga, sans aucune vérification s'est lancé dans cette vindicte populaire. La première information qui a circulé était la prétendue grossesse de la servante de Dieu. Pour rappel, les sœurs des congrégations religieuses ne sont pas censées enfanter.

ADVERTISEMENT

Par la suite, les proches de ladite religieuse ont donné la bonne information sur elle. En effet, elle se prénomme Elisabeth et viendrait de l'Église catholique St François d'Assise de Douala. Elle serait malade et ce, depuis très longtemps. Mais malgré son état, c'est une personne merveilleuse qui n'hésite pas à aider les autres.

Les relais des premières publications ont fini par présenter leurs excuses.

Ce schéma aurait pourtant pu être évité si l'information avait été vérifiée.

L'histoire de sœur Elisabeth n'est pas un cas isolé. Il y a des morts qu'on apprend sur les réseaux avant même les ayant-droits, des accidents qu'on filme au lieu de trouver de l'aide. L'Education aux Médias et à l'Information est une solution pour éviter ce genre de désagrément. C'est une discipline qui forme sur les techniques de vérification de l'information mais aussi sur la nécessité de publication de celle-ci.

En Côte d'Ivoire, il existe de nombreuses initiatives comme Education aux Médias et à l'Information (EMI) du Centre ESD et les Bénévoles de l'EMI de l'UNESCO qui participent à une meilleure éducation sur les réseaux sociaux.

Il est vrai qu'internet est apparu avec son lot d'avantages et qu'aujourd'hui, c'est un outil dont on peut se passer mais on ne doit pas occulter sa face sombre.

ADVERTISEMENT

ARTICLES SUGGÉRÉS

7 rappeurs qui ont marqué l'histoire du genre musical en Côte d'Ivoire

7 rappeurs qui ont marqué l'histoire du genre musical en Côte d'Ivoire

6 réalisateurs qui font la fierté de la Côte d'Ivoire à travers leurs productions

6 réalisateurs qui font la fierté de la Côte d'Ivoire à travers leurs productions

La Côte d'Ivoire est le 20e pays africain le mieux préparé à l’adoption de l’intelligence artificielle

La Côte d'Ivoire est le 20e pays africain le mieux préparé à l’adoption de l’intelligence artificielle

Le ministre de l'Enseignement Supérieur reçoit Yassine Sangaré (Réactions)

Le ministre de l'Enseignement Supérieur reçoit Yassine Sangaré (Réactions)

Le gouvernement ivoirien fait don de gbakas aux communes de Yopougon et Abobo

Le gouvernement ivoirien fait don de gbakas aux communes de Yopougon et Abobo

Angelo Dogba, quel héritage au rap ivoire ?

Angelo Dogba, quel héritage au rap ivoire ?

L'ex-champion de boxe Mike Tyson à nouveau visé par une plainte pour viol

L'ex-champion de boxe Mike Tyson à nouveau visé par une plainte pour viol

Mercato de janvier : tout ce qu’il faut savoir avant la date limite

Mercato de janvier : tout ce qu’il faut savoir avant la date limite

Clémentine Papouet, nouvelle ambassadrice du Parc National de la Comoé

Clémentine Papouet, nouvelle ambassadrice du Parc National de la Comoé

ADVERTISEMENT