ADVERTISEMENT
ADVERTISEMENT

Françafrique : pour Paris, les africains sont victimes de désinformation

Il semblerait que les relations entre la Côte d'Ivoire et la France ne soient plus au beau fixe. Un sentiment anti-français est grandissant en Afrique. La ministre française des Affaires étrangères Catherine Colonna, en visite officielle en Côte d'Ivoire a échangé avec des personnalités issues de la société civile triées sur le volet. Elle en a profité pour éclaircir ce malentendu.

 La ministre française des Affaires étrangères Catherine Colonna en visite en Côte d'Ivoire/Sia Kambou / AFP

Cette activité s'est déroulée dans la bibliothèque 1949 de Yopougon en présence de personnalités comme l’écrivaine Véronique Tadjo, la militante féministe Méganne Boho ou encore l’éditrice Laure Blédou. Elles n'ont pas hésité à parler de leurs activités mais aussi de leurs difficultés. C'est dans ce contexte de discussion que le chanteur de Zouglou, Siro a questionné la ministre sur le sentiment anti-européen en Afrique.

"Pourquoi aujourd’hui, un sentiment anti-européen et anti-français n’est pas tu en Afrique ? L’Europe n’a-t-elle pas les moyens de communiquer ? Parce que nous avons des oreilles et ce que nous entendons ici, tant qu’on n’a pas entendu le contraire, on reste sur ce qu’on entend. Le crapaud dans votre maison croît, ça vous gêne mais ça finit par vous endormir", interroge-t-il.

Au tour de la ministre de revenir sur la désinformation et les fausses nouvelles dont seraient victimes les opinions africaines :

ADVERTISEMENT

"Si tout cela se produit, c’est parce qu’il y a des forces à l’œuvre qui vous racontent des sornettes. Et nous, nous avons le devoir d’accompagner le développement du pays, et vous, vous avez également le devoir de ne pas vous faire prendre pour des imbéciles"

Pour la France, la junte malienne est responsable de cette désinformation. Cela s'explique par l’interdiction de toutes les activités menées par les ONG opérant au Mali financées ou soutenues par la France, y compris dans le domaine humanitaire. On parle aussi de la suspension de l’aide publique au développement (APD) décidée par Paris fin octobre. Cette décision du Mali a été annoncée fin novembre.

Quant au ministre ivoirien de la Promotion de la jeunesse Mamadou Touré; il dénonce la montée du "populisme" et il affirme que : "Nous ne sommes ni pro-France, ni pro-Russie. Nous sommes pro-Africains".

Que se passe-t-il réellement entre la France et les pays africains ?

ADVERTISEMENT

Témoin oculaire? Partagez avec nous vos infos via les réseaux sociaux ou par mail:

Email: redaction@pulse.ci

ARTICLES SUGGÉRÉS

Perte de vue : 3 facteurs de risque !

Perte de vue : 3 facteurs de risque !

Ligue Europa : le tirage complet des huitièmes de finale

Ligue Europa : le tirage complet des huitièmes de finale

Santé : asthme et sport, est-ce possible ?

Santé : asthme et sport, est-ce possible ?

La RDC appelle à des sanctions contre le Rwanda

La RDC appelle à des sanctions contre le Rwanda

Bien-être : est-il dangereux de se laver tous les jours ?

Bien-être : est-il dangereux de se laver tous les jours ?

Adebayor lâche une bombe : Le fils de Drogba ne veut pas jouer pour la Côte d’Ivoire

Adebayor lâche une bombe : "Le fils de Drogba ne veut pas jouer pour la Côte d’Ivoire"

Les différentes urines et leur signification !

Les différentes urines et leur signification !

La Somalie signe un accord de défense avec la Turquie

La Somalie signe un accord de défense avec la Turquie

Les USA s'inquiètent d'une guerre entre la RDC et le Rwanda

Les USA s'inquiètent d'une guerre entre la RDC et le Rwanda

ADVERTISEMENT