ADVERTISEMENT
ADVERTISEMENT

L'Afrique est-elle prête à passer aux énergies renouvelables ?

Qui dit énergie renouvelable, dit ressource que la nature renouvelle constamment. Si les pays développés font un mixte entre les énergies renouvelables et les non-renouvelables, l'Afrique qui contribue pour moins de 4% aux émissions mondiales de gaz à effet de serre, utilise peu les énergies renouvelables. Mais alors que la pression se fait de plus en plus croissante d'adopter ces nouveaux modes d'énergie, l'Afrique peine à passer aux énergies renouvelables.

Famille Rwandaise/Ignite Rwanda

Les énergies renouvelables sont issues de deux grandes sources naturelles : le Soleil et la Terre. Appelées aussi énergies vertes, leur exploitation engendre très peu de déchets et d'émissions polluantes. C'est la raison pour laquelle l'utilisation des énergies renouvelables est encouragée.

En Afrique, la progression de la transition des énergies non renouvelables comme le gaz naturel, le charbon, le pétrole vers les énergies renouvelables a beaucoup évolué.

M. Adnan Amin, directeur général de l'IRENA, l'organisation intergouvernementale chargée de faciliter la coopération, de faire progresser les connaissances et de promouvoir l'adoption et l'utilisation durable des énergies renouvelables, affirme que de nombreux pays en Afrique adoptent de plus en plus les énergies renouvelables comme moyen de passer à un avenir énergétique durable. C'est le cas de l'Égypte, l'Éthiopie, le Kenya, le Maroc et l'Afrique du Sud. En effet, plus d'un tiers de l'électricité du Maroc est déjà renouvelable, grâce à la centrale solaire de Noor Quarzazate, le plus grand parc solaire concentré du monde.

ADVERTISEMENT

En Côte d'Ivoire, selon le ministère du pétrole, de l'énergie et des énergies renouvelables, le pays à travers son ministère s’engage à devenir le premier marché énergétique de l’Afrique de l’Ouest à l’horizon 2030. Et pour ce faire, il vise d’une part à garantir l’approvisionnement énergétique sur tout le territoire national de manière abondante, fiable et moins coûteuse, et d’autre part à fournir l’énergie aux pays de la sous-région pour respecter ses engagements contractuels et favoriser la coopération sous régionale.

Selon Daniel Farchy, chargé d’investissement dans le domaine des infrastructures et du financement climatique à la BEI et membre du conseil d’administration de la plateforme de performance pour les énergies renouvelables, en Afrique, nombreux sont ceux qui sont privées d’électricité et plus de 500 millions d’Africains sont propriétaires de générateurs diesel polluants et onéreux.

C’est en Afrique subsaharienne que le pourcentage de foyers ayant accès à l’électricité est le plus faible du monde. Moins d’un foyer sur vingt a l’électricité dans certaines zones rurales. Cependant, on injecte beaucoup plus d'argent dans les énergies non renouvelables. Alors que ce qu'il faudrait, ce seraient des solutions de petite dimension et décentralisées qui exploitent les énergies renouvelables. Pour Geoff Sinclair, directeur exécutif de Camco Clean Energy, garantir l’accès de tous à l’énergie est l’un des objectifs de développement durable des Nations Unis et si l’on veut réaliser les ODD (objectifs de développement durable) et les objectifs climatiques de l’accord de Paris à l’échelle mondiale, il est essentiel que le futur énergétique de l’Afrique soit propre et durable.

Par ailleurs, les coupures de courants intempestives, produites à partir des énergies non renouvelables, selon Mamadou Soro, secrétaire général de la centrale syndicale Humanisme, affectent gravement le secteur informel qui contribue à plus de 70 % à l'économie ivoirienne nationale, déclarait-il au Point Afrique en 2021.

ADVERTISEMENT

Si des organisations telles que (IRENA), la plateforme REPP, la BEI, estiment qu'il est temps de passer totalement aux énergies renouvelables, le président sénégalais Macky Sall, président en exercice de l’Union africaine, lors du forum annuel de la Fondation Mo Ibrahim, consacré au changement climatique, estime qu’il n’est pas judicieux de demander au continent africain de renoncer rapidement à l’exploitation de son gaz naturel, d'autant plus qu'en terme de production de gaz à effet de serre, l'Afrique est à moins de 4%. Au nom du principe de la justice climatique, l’Afrique doit pouvoir continuer l’exploitation de ses importantes réserves de gaz naturel pendant encore deux à trois décennies.

"L’Afrique a besoin de gaz, l’Europe en a besoin, les Etats-Unis aussi, et ils en produisent beaucoup. Il n’est pas raisonnable de demander aux pays africains de renoncer au gaz pendant que les autres sont encore au charbon et au fuel(…) Dans le cadre d’une transition d’une durée de 20 à 30 ans, nous devrons développer le gaz, et permettre que les banques de développement financent des projets gaziers. Les pays africains devraient investir dans des énergies propres, tout en continuant à avoir des énergies de base qui permettent le développement et l’accès à l’électricité aux 600 millions de personnes qui en sont encore privées. Nous interdire l’exploitation du gaz serait injuste".

L'Afrique est non seulement prête à passer aux énergies renouvelables mais il y a urgence de le faire. Les pays comme l'Égypte, l'Éthiopie, le Kenya, le Maroc et l'Afrique du Sud nous montrent que ce passage est faisable, il suffit juste d'une volonté politique et les moyens suivront.

ADVERTISEMENT

Témoin oculaire? Partagez avec nous vos infos via les réseaux sociaux ou par mail:

Email: redaction@pulse.ci

ARTICLES SUGGÉRÉS

Culture : 10 reines légendaires d'Afrique qui ont marqué l'histoire

Culture : 10 reines légendaires d'Afrique qui ont marqué l'histoire

Emerse Faé fait appel à 5 nouveaux commandos : voici les nouveaux joueurs de la sélection

Emerse Faé fait appel à 5 nouveaux commandos : voici les nouveaux joueurs de la sélection

Éléphants de Côte d'Ivoire : La toute première liste officielle du coach Fae Emerse

Éléphants de Côte d'Ivoire : La toute première liste officielle du coach Fae Emerse

Voici les nouvelles innovations de GPT-4o, un pas de plus pour l'intelligence artificielle

Voici les nouvelles innovations de GPT-4o, un pas de plus pour l'intelligence artificielle

Pays africains ayant le plus grand nombre de sous-marins en 2024

Pays africains ayant le plus grand nombre de sous-marins en 2024

Voici toute l'histoire concernant la discorde entre dj Kedjevara et MC One

Voici toute l'histoire concernant la discorde entre dj Kedjevara et MC One

Travaux de construction d'un pont à Port-Bouët dans le cadre de la ligne 1 du métro

Travaux de construction d'un pont à Port-Bouët dans le cadre de la ligne 1 du métro

Jeux Olympiques de Paris : La Côte d'Ivoire part au combat avec un minimum de 14 Athlètes

Jeux Olympiques de Paris : La Côte d'Ivoire part au combat avec un minimum de 14 Athlètes

Egypte : un bus finit sa course dans le Nil, au moins 10 morts !

Egypte : un bus finit sa course dans le Nil, au moins 10 morts !

ADVERTISEMENT