ADVERTISEMENT
ADVERTISEMENT

Le budget de l’État ivoirien pour 2023 est enfin connu

Comme dans tout pays formellement constitué, chaque année, le budget de l'État est voté par les parlementaires et définit la politique budgétaire de l'année dudit pays. Pour 2023, l’examen du projet de loi de finances portant budget de l’État a été adopté ce jeudi 10 novembre.

Adoption du budget de l'Etat ivoirien pour 2023

Débuté le lundi 7 novembre, ces travaux ont été marqués par le défilé des membres du gouvernement à l’hémicycle pour solliciter la validation des dotations financières des différents ministères. Le projet de budget s’équilibre en ressources et en charges à 11694,4 milliards FCFA. Ledit budget est en hausse de 18,4% par rapport à 2022 soit 9 901,1 milliards de FCFA, dépassant les prévisions de l'année dernière. Selon les raisons données par le ministre du Budget et du Portefeuille de l’État, Moussa Sanogo, il devrait permettre de mettre en œuvre la politique de développement économique et social du pays.

Les mesures de soutien à l'économie

  • Aménagement du seuil minimum d’investissement requis pour bénéficier de la réduction d’impôt sur les bénéfices : il passe de 25 millions à 100 millions FCFA pour les PME ;
  • Aménagement du champ d'application de la taxe sur la communication audiovisuelle pour les exploitants de bouquets qui diffusent de la publicité de chaines étrangères sur le territoire ivoirien : elle est à 20.000 Fcfa par heure de publicité diffusée et est limité aux seules publicités diffusées par les chaines étrangères appartenant au même groupe que ces entreprises.
ADVERTISEMENT

Les mesures de renforcement de la mobilisation des recettes fiscales

  • Aménagement des dispositions relatives aux droits d’accises sur les produits de tabac : le taux global d’imposition passe de 47% à 48% du prix de vente.
  • Autorisation de l’administration fiscale à étendre le dispositif de contrôle des flux des communications aux activités de monnaie électronique, afin de disposer de données sur les chiffres d’affaires des opérateurs du secteur.
  • Institution des droits et amendes en matière de gestion du domaine public routier, en vue de sanctionner les actes de dégradation des infrastructures routières et disposer de ressources pour en assurer l’entretien et préserver leur qualité.

Les mesures de rationalisation du dispositif fiscal

  • L’élaboration des modalités de fixation de l’indemnité de transport de l’impôt sur les salaires ;
  • L’aménagement des dispositions relatives au défaut de retenue à la source, sanctionné par une amende dont l’allègement est proposé ;
  • Le renforcement de la digitalisation du contrôle fiscal ;
  • La réduction de la taxe aéroportuaire ;
  • L’adaptation du dispositif fiscal à la législation communautaire et aux directives internationales.
ADVERTISEMENT

Témoin oculaire? Partagez avec nous vos infos via les réseaux sociaux ou par mail:

Email: redaction@pulse.ci

ARTICLES SUGGÉRÉS

5 maladies animales dangereuses pour l'être humain

5 maladies animales dangereuses pour l'être humain

5 autres aliments à consommer pour perdre du poids

5 autres aliments à consommer pour perdre du poids

Moumen Ait-Kaci Ali dément les rumeurs de sortie de l'Algérie de la CAF

Moumen Ait-Kaci Ali dément les rumeurs de sortie de l'Algérie de la CAF

Conférence de presse des habitants contre la suppression de la commune

Conférence de presse des habitants contre la suppression de la commune

Voici les tarifs des postes à péage de Bozi et de Gonaté sur la Route Yamoussoukro-Bouaflé-Daloa

Voici les tarifs des postes à péage de Bozi et de Gonaté sur la Route Yamoussoukro-Bouaflé-Daloa

Le ministère de l'Éducation Nationale publie le calendrier des examens scolaires 2024

Le ministère de l'Éducation Nationale publie le calendrier des examens scolaires 2024

Disparu depuis 26 ans, un homme retrouvé séquestré chez son voisin

Disparu depuis 26 ans, un homme retrouvé séquestré chez son voisin

La Côte d'Ivoire est le 7e pays en Afrique où la liberté de presse est grande

La Côte d'Ivoire est le 7e pays en Afrique où la liberté de presse est grande

Charles Blé Goudé : 'Je ne vais pas détruire la Côte d'Ivoire'

Charles Blé Goudé : 'Je ne vais pas détruire la Côte d'Ivoire'

ADVERTISEMENT