Repenser la diversification des économies pour survivre aux crises en Afrique

Malgré tous les efforts consentis par les acteurs locaux et les acteurs privés, l'économie du continent africain se développe timidement. Quelles solutions proposer face à ce constat ? Les experts estiment qu'il faut repenser la diversification des économies.

Une femme entrepreneure utilisant un appareil de paiement numérique/CNUCED

Dans un rapport de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED), le rapport 2022 sur le Développement Economique en Afrique, publié le 14 juillet, il est dit que certains pays africains, 45 des 54 pays, dépendent encore des exportations de produits primaires dans les secteurs agricoles, miniers et extractifs.

Selon Rebeca Grynspan, Secrétaire générale de la CNUCED, "la dépendance à l'égard des exportations de produits de base a laissé les économies africaines vulnérables aux chocs mondiaux et a entravé le développement inclusif pendant trop longtemps".

Pour palier ce problème, la CNUCED recommande aux pays africains de se diversifier économiquement afin d'augmenter leurs exportations, d'élargir l'accès des entreprises privées aux services financiers et de mettre en œuvre des politiques efficaces.

Pour Mme Grynspan, "en s'attaquant aux obstacles au commerce des services, en renforçant les compétences pertinentes et en améliorant l'accès à des financements alternatifs et innovants, la productivité manufacturière du continent peut être améliorée, stimulant la croissance économique et la transformation structurelle de l'Afrique pour de nombreuses années".

Représentant environ 90 % des entreprises du continent et employant environ 60 % de la main-d'œuvre, les petites et moyennes entreprises (PME) ont besoin de combler un déficit de financement de 416 milliards de dollars chaque année, selon la Société financière internationale, pour aider à diversifier les exportations du continent. Les pays devraient donc leur faciliter l'accès à des fonds et à des services financiers abordables. Ces services financiers doivent être innovants comme la garantie de prêt gouvernemental, qui est une meilleure réponse à long terme aux besoins financiers des PME.

La Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF), qui vise à créer un marché unique pour tous les pays africains peut également participer à la diversification des exportations. Et cela se fera si les pays africains mettent en place des politiques de renforcement de capacité productive, d'industrialisation, d'incitation à l'investissement, d'amélioration de l'intégration régionale et des infrastructures.

La diversification des économies en Afrique se fera effectivement si la volonté politique l'y accompagne.

ARTICLES SUGGÉRÉS

Makosso et Anaconda se sont disputés...encore une fois sur un plateau télé !

Makosso et Anaconda se sont disputés...encore une fois sur un plateau télé !

La Côte d'Ivoire est le 10e pays africain avec le meilleur indice numérique

La Côte d'Ivoire est le 10e pays africain avec le meilleur indice numérique

CHAN 2022 : Qui sont les adversaires de la Côte d'Ivoire ?

CHAN 2022 : Qui sont les adversaires de la Côte d'Ivoire ?

La Côte d'Ivoire veut transformer 100% de sa production de cacao

La Côte d'Ivoire veut transformer 100% de sa production de cacao

5 tenues coups de cœur de la Miss Marlène-Kany

5 tenues coups de cœur de la Miss Marlène-Kany

Qui est Schaki, la dulcinée de Fior de Bior ?

Qui est Schaki, la dulcinée de Fior de Bior ?

 5 choses à savoir sur Ibrahim Traoré, le nouvel homme fort du Burkina

5 choses à savoir sur Ibrahim Traoré, le nouvel homme fort du Burkina

Jonathan Morrison, de plus en plus sage ?

Jonathan Morrison, de plus en plus sage ?

Tatouage, piercing, chaîne de pieds… Est-ce des signes d'une vie de débauche ?

Tatouage, piercing, chaîne de pieds… Est-ce des signes d'une vie de débauche ?