Le mythe de la sirène en Afrique et dans le reste du monde...

Que vous soyez grand ou jeune, vous avez certainement déjà regardé le dessin animé "la petite sirène" sorti en 1989 par les studios Disney, tiré du conte du même nom de Hans Christian Andersen en 1837. Si on avait l'habitude qu'elle soit blanche, pour cette nouvelle adaptation, elle est noire et est incarnée par Halle Bailey. Alors que les enfants noirs sont contents de se voir représenter, d'autres personnes crient au scandale. L'argument avancé est que le conte écrit par Hans parle d'une sirène blanche. Pourtant l’Europe et l’Amérique n’ont pas le monopole de la sirène des eaux.

Halle Bailey/Halle Bailey

En Afrique surtout occidentale, la sirène est surnommée "Mamie Watta". Elle est un symbole de pureté et de résurrection et de féminité par son opulente poitrine. Il est dit que son corps hybride, mi- femme, mi- poisson, ne lui permet pas d’engendrer. C’est la raison pour laquelle, les hommes ne doivent pas l’approcher sous peine d’être frappés de stérilité. Les significations sont différentes selon les pays. Pour certains pays, principalement ceux d'Afrique de l'ouest, elle est la réincarnation d'une jeune fille peulh entraînée dans les eaux et qui revient hanter les berges. Pour d'autres, elle est plutôt une sirène joyeuse qui adore les sucreries.

En Asie aussi, on parle des sirènes. L'histoire qui est récurrente est celle de Suvannamaccha. C'est la fille de Tosakanth et elle apparait dans les versions thaïlandaises et d’autres versions d’Asie du Sud-Est. C’est une princesse sirène qui essaie de gâcher les plans de Hanuman, un dieu hindou, pour construire un pont vers Lanka mais tombe amoureuse de lui à la place.

La sirène en Europe est d'origine grecque ou romaine. Elle est représentée sous la forme d’une femme normale ou d’une femme-oiseau, qui passait pour attirer, par la douceur de son chant, les navigateurs sur les écueils. Ceux-ci séduits par ces chants, perdaient le sens de l’orientation, fracassant leurs bateaux sur les récifs où ils étaient dévorés par ces enchanteresses. Elles sont décrites au chant XII de l’Odyssée comme couchées dans l’herbe au bord du rivage entourées par les "amas d’ossements et les chairs desséchées des hommes qu’elles ont fait périr".

Il est clair que l'origine de la sirène n'est pas fonction d'un continent ou d'une race. Disney pour des questions de représentativité a décidé de changer la couleur de cette adaptation.

ARTICLES SUGGÉRÉS

Makosso et Anaconda se sont disputés...encore une fois sur un plateau télé !

Makosso et Anaconda se sont disputés...encore une fois sur un plateau télé !

La Côte d'Ivoire est le 10e pays africain avec le meilleur indice numérique

La Côte d'Ivoire est le 10e pays africain avec le meilleur indice numérique

CHAN 2022 : Qui sont les adversaires de la Côte d'Ivoire ?

CHAN 2022 : Qui sont les adversaires de la Côte d'Ivoire ?

La Côte d'Ivoire veut transformer 100% de sa production de cacao

La Côte d'Ivoire veut transformer 100% de sa production de cacao

5 tenues coups de cœur de la Miss Marlène-Kany

5 tenues coups de cœur de la Miss Marlène-Kany

Qui est Schaki, la dulcinée de Fior de Bior ?

Qui est Schaki, la dulcinée de Fior de Bior ?

 5 choses à savoir sur Ibrahim Traoré, le nouvel homme fort du Burkina

5 choses à savoir sur Ibrahim Traoré, le nouvel homme fort du Burkina

Jonathan Morrison, de plus en plus sage ?

Jonathan Morrison, de plus en plus sage ?

Tatouage, piercing, chaîne de pieds… Est-ce des signes d'une vie de débauche ?

Tatouage, piercing, chaîne de pieds… Est-ce des signes d'une vie de débauche ?