ADVERTISEMENT
ADVERTISEMENT

Les 49 soldats ivoiriens détenus au Mali ont été graciés

Enfin le verdict de l'affaire 49 soldats ivoiriens arrêtés et jugés au Mali, est connu. Ils ont tous été graciés par le colonel Assimi Goïta. Cette décision a été prise après plus de 6 mois de détention au Mali.

Des soldats ivoiriens

C'est dans un communiqué lu par le ministre d'État Ministre de l'administration territoriale et de la décentralisation, le 6 janvier 2023 , porte-parole du gouvernement, que la nouvelle a été annoncée. Cette grâce a été accordée avec remise totale de peines aux 49 ivoiriens condamnés par la justice malienne pour les infractions suivantes :

  • Crimes d’attentat et de complot contre le Gouvernement ;
  • Atteinte à la sûreté extérieure de l’État ;
  • Détention, port et transport d’armes et de munitions de guerre ou de défense intentionnellement en relation avec une entreprise individuelle et collective ayant pour but de troubler l’ordre public par l’intimidation ou la terreur.

Ledit communiqué mentionne la volonté du gouvernement Mali a garder les bonnes relations de paix avec la Côte d'Ivoire.

ADVERTISEMENT

"En cette circonstance, le Gouvernement de la Transition et le Peuple malien remercient SE le Colonel Assimi GOÏTA, pour ce geste qui démontre une fois de plus son attachement à la paix, au dialogue, au panafricanisme, à la préservation des relations fraternelles et séculaires avec les pays de la région, en particulier celles entre le Mali et la Côte d’Ivoire".

Le colonel tient aussi à préciser que cette mesure de grâce "symbolise le souci de promouvoir la bonne gouvernance, dans le cadre de la Refondation du Mali, à travers le respect de l’indépendance de la justice et la non-ingérence de l’Exécutif dans les affaires judiciaires".

S'il remercie le Président de la République Togolaise SEM. Faure Essozimna GNASSINGBE, pour ses efforts et son engagement constant pour le dialogue et la paix dans la région, il fustige le comportement partial de certains responsables contre son pays.

"Le cas le plus récent est la position agressive du Président en exercice de la CEDEAO, SE M. Umaro Sissoco Embalo, qui après avoir échoué lamentablement à porter atteinte à l’honneur du Mali devant les instances internationales, vient d’opposer un ultimatum au Gouvernement de la Transition concernant la libération des ivoiriens (...) depuis le 14 janvier 2022, le Mali ne figure plus sur la liste des pays intimidables et a définitivement retrouvé sa souveraineté", affirme le communiqué.

Il termine en demandant à SEM. Embalo de donner des ultimatums aux groupes terroristes qui constituent la plus grande menace en Afrique de l’Ouest et aussi canaliser ses efforts dans l’éradication de la pauvreté dans la région plutôt que de gaspiller ses efforts inutilement.

ADVERTISEMENT

Témoin oculaire? Partagez avec nous vos infos via les réseaux sociaux ou par mail:

Email: redaction@pulse.ci

ARTICLES SUGGÉRÉS

Perte de vue : 3 facteurs de risque !

Perte de vue : 3 facteurs de risque !

Ligue Europa : le tirage complet des huitièmes de finale

Ligue Europa : le tirage complet des huitièmes de finale

Santé : asthme et sport, est-ce possible ?

Santé : asthme et sport, est-ce possible ?

La RDC appelle à des sanctions contre le Rwanda

La RDC appelle à des sanctions contre le Rwanda

Bien-être : est-il dangereux de se laver tous les jours ?

Bien-être : est-il dangereux de se laver tous les jours ?

Adebayor lâche une bombe : Le fils de Drogba ne veut pas jouer pour la Côte d’Ivoire

Adebayor lâche une bombe : "Le fils de Drogba ne veut pas jouer pour la Côte d’Ivoire"

Les différentes urines et leur signification !

Les différentes urines et leur signification !

La Somalie signe un accord de défense avec la Turquie

La Somalie signe un accord de défense avec la Turquie

Les USA s'inquiètent d'une guerre entre la RDC et le Rwanda

Les USA s'inquiètent d'une guerre entre la RDC et le Rwanda

ADVERTISEMENT