Les fans de Lys Sassandra, insupportables au stade ?

Après les élections présidentielles de la Fédération Ivoirienne de Football, un nouveau club a conquis le cœur des ivoiriens : Le Lys de Sassandra. En effet, il serait le seul club en ligue 1 à avoir voté pour le candidat favori des ivoiriens Didier Drogba. De 7000 abonnés sur Facebook, il cumule aujourd'hui plus de 300 000 abonnés. En plus de cette marée sur les réseaux, le stade à chaque match du Lys Sassandra fait salle comble. Cependant, animé de l'esprit de vengeance, les fans du club seraient insupportables au stade selon de nombreux retours.

Lys Sassandra/Lys Sassandra

Les supporters du Lys seraient frustrés parce qu'ils reprochent aux autres clubs d'avoir voté contre Didier Drogba. Leur objectif, c'est de montrer que Lys est digne d'être soutenu et aimé par les amoureux du ballon rond. C'est bien entendu un avis subjectif et comme tout avis, ça peut créer des tensions si on ne respecte pas l'opinion de l'autre.

Lors du match Asec-Lys Sassandra le 1 mai dernier, les supporters de Lys ont non seulement hué le président de l'Asec mais ils ont attaqué le car dudit club, résultat des courses : des vitres brisés. Après cet épisode, les supporters de Lys Sassandra ont décidé de boycotter tous les autres matchs.

Le 22 mai, malgré le fait que des supporters soient déjà au stade pour le premier match, ils ont préféré attendre sous la pluie plutôt que de se mettre dans les gradins, explique Jocelyne ozouah Souhainé de Gbich. Le même jour, les supporters du Lys ont lancé des projectiles sur le stade, pénétré même sur le terrain, tenté d’agresser les arbitres. Cette fois ci, c'en était de trop.

Dans un communiqué posté sur les comptes sociaux de Lys, le club par la voix de son président Mamadou DIA, a tenu à présenter ses sincères excuses à l’ensemble du monde sportif, au public et à la ligue professionnelle de football.

"Le club étant engagé toujours dans un esprit de fair-play ne ménagera aucun effort pour des dispositions plus idoines dans le partage des valeurs de paix, de discipline et de dialogue. À nos supporteurs, sympathisants et fans, restons mobilisés dans la discipline à encourager notre club dans la dynamique du développement du football ivoirien".

Le mardi 17 mai 2022, lors de la première réunion de la Ligue professionnelle de football au siège de la FIF, le président de la Ligue, Salif Bictogo a lancé un ultimatum aux supporters du club de Lys Sassandra : “Soit ils arrêtent d’insulter dans le stade soit leur équipe jouera à huis clos”. À titre préventif, les clubs ivoiriens sont priés d’être regardant dans les stades. D'ailleurs, les injures et fumigènes seront dorénavant interdits lorsqu’ils seront au stade afin d’éviter d’éventuelles sanctions à leur club comme le retrait de points et les matchs à huit clos.

L'intérêt que les supporters ivoiriens ont dorénavant pour le football local est louable mais de telles actions sont à proscrire du comportement des ivoiriens surtout à quelques mois de la CAN.

ARTICLES SUGGÉRÉS

Makosso et Anaconda se sont disputés...encore une fois sur un plateau télé !

Makosso et Anaconda se sont disputés...encore une fois sur un plateau télé !

La Côte d'Ivoire est le 10e pays africain avec le meilleur indice numérique

La Côte d'Ivoire est le 10e pays africain avec le meilleur indice numérique

CHAN 2022 : Qui sont les adversaires de la Côte d'Ivoire ?

CHAN 2022 : Qui sont les adversaires de la Côte d'Ivoire ?

La Côte d'Ivoire veut transformer 100% de sa production de cacao

La Côte d'Ivoire veut transformer 100% de sa production de cacao

5 tenues coups de cœur de la Miss Marlène-Kany

5 tenues coups de cœur de la Miss Marlène-Kany

Qui est Schaki, la dulcinée de Fior de Bior ?

Qui est Schaki, la dulcinée de Fior de Bior ?

 5 choses à savoir sur Ibrahim Traoré, le nouvel homme fort du Burkina

5 choses à savoir sur Ibrahim Traoré, le nouvel homme fort du Burkina

Jonathan Morrison, de plus en plus sage ?

Jonathan Morrison, de plus en plus sage ?

Tatouage, piercing, chaîne de pieds… Est-ce des signes d'une vie de débauche ?

Tatouage, piercing, chaîne de pieds… Est-ce des signes d'une vie de débauche ?