Glencore, l'entreprise de négoce anglo-suisse coupable de corruption en Côte d'ivoire

La corruption est l'une des plaies des pays africains. Elle est un frein au développement des pays. En Côte d'Ivoire, le classement de Transparency International mettait la Côte d'Ivoire à la 104e place en 2021 sur la perception de la corruption dans le secteur public. Alors que des solutions sont en cours, des entreprises internationales comme Glencore sont coupables de corruption en Afrique, notamment en Côte d'Ivoire avec l'appui de certaines autorités ivoiriennes.

Corruption

Glencore est une entreprise anglo-suisse de négoce de matières premières. En mai 2022, elle a reconnu avoir versé des pots-de-vin pour obtenir des contrats pétroliers en Afrique. Ce jeudi 3 novembre, la justice britannique a condamné le groupe de négoce à une amende de 276 millions de livres sterling (311 millions $). L'entreprise s'est rendue coupable dans 5 pays africains dont la Côte d'Ivoire.

ADVERTISEMENT

Selon le média Ecofin, entre 2011 et 2016, en Côte d’Ivoire mais aussi bien au Nigeria, au Cameroun, en Guinée équatoriale et au Soudan du Sud, Glencore a avoué avoir versé, par l’intermédiaire d’employés et agents, des pots-de-vin d’un montant cumulé de plus de 28 millions $ pour avoir un accès préférentiel au pétrole. L'enquête a été dirigée par le Bureau des fraudes sérieuses (Serious Fraud Office).

Cette agence gouvernementale britannique, rattachée aux services du Procureur général et chargée d’enquêter sur des cas graves ou complexes de corruption, affirme que ces pots-de-vin auraient servi à acheter le soutien de hauts fonctionnaires impliqués dans les processus d’attribution de contrats pétroliers aux sociétés étrangères. Malgré la sanction du tribunal, l'amende représente environ la moitié des bénéfices d'une semaine de Glencore. Ils ont annoncé des profits d’environ 100 millions $ par jour en moyenne durant le premier semestre 2022.

Le groupe a autant de revenus parce que pendant la crise énergétique mondiale, l'extraction et le courtage des matières premières, a été bénéfique pour elle.

Le président de Glencore, Kalidas Madhavpeddi, s'est excusé dans un communiqué. "La conduite qui a eu lieu est inexcusable et n'a pas sa place chez Glencore", affirme le président. Le verdict prononcé par le juge Peter Fraser de la Southwark Crown Court de Londres comprend une ordonnance de confiscation de 93 millions de livres sterling et prend en compte une réduction du montant de l’amende pour le plaidoyer de culpabilité de Glencore.

L'identité des autorités corrompues ivoiriennes, n'a pas été dévoilée.

ADVERTISEMENT

ARTICLES SUGGÉRÉS

Qui est Gabrielle Lemaire, la compagne de Didier Drogba ?

Qui est Gabrielle Lemaire, la compagne de Didier Drogba ?

Championnat local : Lys Sassandra marque l'histoire dans un match nul avec l'Asec Mimosa

Championnat local : Lys Sassandra marque l'histoire dans un match nul avec l'Asec Mimosa

Affaire André Onana : les nouvelles confidences de Song

Affaire André Onana : les nouvelles confidences de Song

Qui est Le Phoulosophe dans la vraie vie ?

Qui est Le Phoulosophe dans la vraie vie ?

Céline Dion obligée de se retirer de la scène à cause d'une maladie très rare

Céline Dion obligée de se retirer de la scène à cause d'une maladie très rare

5 conseils pour faire vos achats en ligne en toute sécurité

5 conseils pour faire vos achats en ligne en toute sécurité

Comment Soprano a-t-il retrouvé son fils né sous X des années après ?

Comment Soprano a-t-il retrouvé son fils né sous X des années après ?

Les artistes Zouglou qui ont marqué l'année 2022 [Pulse Picks]

Les artistes Zouglou qui ont marqué l'année 2022 [Pulse Picks]

Pourquoi les stars ivoiriennes paient tout en cash ? [Opinion du contributeur]

Pourquoi les stars ivoiriennes paient tout en cash ? [Opinion du contributeur]

ADVERTISEMENT