Love Gugu remet sa foi en question suite à la mort de son fils

Vous avez sûrement déjà entendu parlé de Love Gugu, la créatrice de contenu ivoirienne ouvertement homosexuelle. Connue pour ses postes drôles et divertissants, le jeudi 27 octobre, Love Gugu était pourtant dans un autre état émotionnel : elle venait de perdre son fils. C'est dans un direct, publié sur son compte Facebook, qu'elle a remis sa foi en question.

Love Gugu

De son vrai nom Seh Augustine a eu 3 enfants avant de changer d'orientation sexuelle. Et c'est l'un de ses enfants, Julien, qui a perdu la vie ce 27 octobre. Dévastée, elle a partagé l'information sur son compte à travers un message émouvant.

"La voiture qui t’a conduite hier, n’est pas ta voiture. La chambre froide où tu as dormi n’est pas ta chambre. Le lit où tu es couché n’est pas ton lit. S’il te plaît, relève-toi mon prince et rentre chez toi. Pourquoi me laisser ? À qui tu confies, tes enfants, tes sœurs, ton père, et moi ? C’est tellement dur à supporter que je me demande si je pourrais tenir le coup. Mon Dieu qu’ai -je fait", écrivait-elle.

Julien, le fils de Love Gugu aurait succombé suite à une attaque cardiaque à son domicile dans la banlieue parisienne.

Toute cette douleur orchestrée par la mort de son fils l'a conduite à faire un direct le samedi 29 octobre pour parler à ses abonnés qu'elle appelle "love de qualité". C'est en pleurs qu'elle a commencé à saluer ses fans, montrant toute la douleur qu'elle ressent. Selon ses dires, Julien était son bébé, son véritable amour. Elle continue pour dire que malgré les insultes, les malédictions des internautes sur la toile, elle priait son Dieu et croyait en lui mais il n'a pas épargné son fils.

"Le Dieu en qui je croyais, c'est en français j'ai parlé, ce n'est pas gueré, a décidé de mettre foutre la vaseline sans exception", explique-t-elle.

"Je continuerai d'assumer mon homosexualité jusqu'à ce que le souffle de vie me quitte. Si Dieu le veut, qu'il prenne ça cadeau(…) Demain matin là, que Dieu prenne le souffle de vie qu'il me donne, rien à foutre", crie-t-elle dans le direct.

Elle est revenue sur les circonstances de la mort de son fils et sur sa tristesse et l'abandon de son Dieu. Espérons qu'elle aille mieux.

Témoin oculaire? Partagez avec nous vos infos via les réseaux sociaux ou par mail:

Email: redaction@pulse.ci