Pour la 2e édition du Cam Tchin-Tchin, des présidents de club veulent défendre leurs droits

Ce mercredi 16 mai, Gaoussou Bamba, (Abobo MC) et d’autres présidents de clubs participant à la deuxième édition du tournoi de Maracana dénommé Cam Tchin-Tchin ont pris l’initiative de se constituer en collectif pour clamer leur mécontentement à la suite de diverses incompréhensions avec le promoteur Jonathan Morrison.

Le Collectif des Présidents de Clubs Sportifs du CAM Tchin-Tchin

"Depuis décembre 2022, nous nous sommes acquittés des droits d'inscription et de participation de nos équipes à la 2e édition du championnat intitulé Cam TchinTchin dont le promoteur est M. Jonathan Morrison et sa structure Treize. Nous étions censés recevoir, 72 heures après versement des droits d'inscription, le contrat gagnant-gagnant qui nous lierait à TREIZE. Notons que les frais d'inscription pour participer au tournoi diffèrent d'un club à un autre (1.500.000 fr à 2.500.000 fr)"

Étant sans nouvelle, les Présidents ont dû monter au créneau afin d'exiger la mise à disposition du contrat. Ils ont pu obtenir une rencontre. Pourtant, Jonathan Morrison leur apprend qu’aucun des Présidents présents dans la salle n'est pour l'heure président de club.

Il continue en disant que "les clubs pour lesquels nous avons déboursé des millions pour leurs inscriptions, les tests de recrutement et autres dépenses sont la propriété exclusive de sa structure et qu'un contrat nous sera proposé ultérieurement et à condition de déposer tous les dossiers demandés (un siège social, pour lequel Treize contribuera au paiement du loyer, les passeports de tous les joueurs du club, recruter un kinésithérapeute diplômé".

Ces présidents ont donc décidé de créer une plate-forme WhatsApp d'échanges entre les Présidents de clubs afin de réfléchir à ce qui se passe et à la tournure que commence à prendre l'affaire. Une seconde réunion a été convoquée afin de leur présenter le contrat qui les liera à la structure organisatrice, mais selon eux, Jonathan Morrison leur a proposé de signer deux (2) contrats : un contrat de confidentialité et un autre contrat. Dans la foulée, la construction du terrain de maracana et l’accompagnement des clubs dans l’acquisition d’un siège ont été annulés.

Face à cette situation, les présidents de club ont décidé de se "constituer en collectif pour la défense de nos droits et celui des jeunes joueurs que nous encadrons".

Témoin oculaire? Partagez avec nous vos infos via les réseaux sociaux ou par mail:

Email: redaction@pulse.ci