Santé mentale : Les stars ivoiriennes brisent de plus en plus le silence - et c'est ce qu'il faut

La santé mentale est un sujet qui reste encore tabou dans nos sociétés africaines. Cependant, ces dernières années, une tendance encourageante se dessine en Côte d'Ivoire, où les stars du pays commencent à briser le silence et à s'ouvrir sur leurs propres expériences en matière de santé mentale.

santé mentale - ces célébrités ivoiriennes en parlent

En septembre 2022, l'animatrice Jessica Bamba révélait l'une des raisons de son absence prolongée de la télé et de la radio. Elle faisait un burn-out.

"Je ne trouvais plus d'idées et ma mémoire fonctionnait mal. Je ne pouvais plus travailler, moi qui ne faisais que ça. Moi qui aimais écrire, j'étais incapable de coucher une seule phrase. Moi qui trouvais toujours une solution à tout, je n'y arrivais plus. Physiquement je pensais aller bien, mais mentalement j'étais atteinte." a-t-elle expliqué dans une publication sur ses réseaux sociaux.

Et, pas plus tard que ce mardi 20 juin, c'est l'humoriste Ange-Freddy qui s'est ouvert sur sa douleur. Il expliquait dans une vidéo publiée sur ses plateformes sociales que la dépression et le burn-out ont été les principales raisons pour lesquelles il a dû diminuer sa fréquence de publications de vidéos en ligne. Celui qui arrivait à faire sortir trois à quatre vidéos par semaine s'est vu freiner dans son élan.

De plus en plus de personnalités ivoiriennes ont choisi de partager publiquement leurs luttes contre des problèmes tels que l'anxiété, la dépression et les traumatismes passés. En racontant leurs expériences personnelles, elles montrent que personne n'est à l'abri de ces problèmes et qu'il est important de demander de l'aide lorsqu'on en a besoin.

Ces célébrités sont des figures influentes dans la société. Leur parole a un poids considérable et leur décision de parler ouvertement de leur propre santé mentale contribue à briser les stigmates qui y sont associés. En partageant leurs histoires et en se montrant vulnérables, elles envoient un message clair : la santé mentale ne doit pas être ignorée, ni jugée.

Ces stars ne se contentent pas de parler de leurs propres batailles, elles utilisent également leur plateforme pour sensibiliser et inciter leurs fans à demander de l'aide. C'est le cas du rappeur Suspect 95 qui, dans son titre Dans ma tête invitait à demander de l'aide quand il le faut. "Beaucoup vivent ça dans le silence et leurs proches manquent de vigilance. Quand tu n'en parles pas, ça empire. C'est ce qui m'a permis de m'en sortir. La force est en toi, mais il faut qu'on te dise, il faut que quelqu'un te le fasse sentir."

Cette ouverture des stars ivoiriennes sur la santé mentale a un impact significatif sur la société. Elle permet de favoriser des conversations ouvertes et constructives sur un sujet souvent négligé. Les fans, en voyant leurs idoles se confier, se sentent également plus à l'aise pour partager leurs propres expériences et demander de l'aide.

Il est essentiel de souligner que cette prise de parole des célébrités n'est pas seulement bénéfique pour le grand public, mais également pour elles-mêmes. En partageant leurs histoires, elles se libèrent d'un poids, trouvent du soutien et inspirent des milliers de personnes qui peuvent se reconnaître dans leurs luttes.

En conclusion, l'ouverture croissante des stars ivoiriennes sur la santé mentale est un exemple puissant de l'influence positive que les personnalités publiques peuvent avoir sur des questions sociétales importantes. Espérons que cela incitera davantage de gens à se tourner vers la santé mentale et à créer une société plus inclusive et bienveillante pour tous.

Témoin oculaire? Partagez avec nous vos infos via les réseaux sociaux ou par mail:

Email: redaction@pulse.ci