ADVERTISEMENT
ADVERTISEMENT

Ce qu'il faut retenir du message du Président de la République à la nation

Ce mardi 25 avril 2023, le Président de la République de Côte d'Ivoire s'est adressé à la nation, devant le Parlement, réuni en congrès. Voici donc les grands points de ce discours.

Le Président de la République de Côte d'Ivoire, SEM Alassane Ouattara

Le Président est revenu sur la situation des 49 soldats du contingent déployé au sein de la MINUSMA qui ont été détenus au Mali pendant des mois. La page a été tournée. La Côte d'Ivoire est restée fidèle aux idéaux de paix et de fraternité en privilégiant le dialogue et la voix de la diplomatie.

Il a tenu à nouveau à remercier tous les intervenants de cette crise mais aussi les compatriotes qui ont su faire preuves de patience et de tolérance.

ADVERTISEMENT

Le Président de la République a tenu à remercier le gouvernement pour la promptitude lors des récents évènements en Tunisie et au Soudan. À ce jour, 1667 concitoyens ont rejoint la Côte d'Ivoire en tenant compte des 92 personnes en provenance du Niger et des 47 ivoiriens évacués du Soudan en Egypte. Le gouvernement continuera à soutenir leur réintégration.

Il a aussi félicité particulièrement le Premier Ministre Patrick Achi et la Ministre d'Etat et des affaires étrangères, Kandia Camara et tous ceux qui ont contribué au bon déroulement de ces retours.

Au titre de la loi relative au financement des partis et groupements politiques ainsi que des candidats à l'élection présidentielle, les montants de ces financements ont été régulièrement payés. Dans un souci d'actualisation de cette loi et de conformité avec la constitution, les groupements politiques du sénat seront aussi financés.

ADVERTISEMENT

Au plan sécuritaire, la vie des forces de défense et de sécurité a connu une amélioration significative avec un accent sur les équipements, la formation technique et disciplinaire. Elles sont mieux outillées pour faire face au banditisme et à la délinquance. Les effectifs sont en progression et redéployés pour garantir la sécurité face au terrorisme.

SEM Alassane Ouattara a félicité ces forces et insiste sur le fait de ne ménager aucun effort pour garantir la sécurité du pays. La Côte d'Ivoire doit demeurer une terre de paix et de sécurité comme le voulait le Président Houphouët Boigny.

En dépit de ces crises internationales qui ont impacté le monde entier, le gouvernement a pris des mesures fortes pour garantir l'économie du pays. À titre d'exemple, dans le secteur de la boulangerie, l'Etat a octroyé un appui financier total de 62 milliards de FCFA dont un don de 2 milliards de FCFA pour reformer ce secteur. Au niveau du carburant, les subventions de l'Etat ont atteint un montant de 725 milliards en 2022 ce qui fait 2% de PIB qui a été consacré à ces subventions.

ADVERTISEMENT

Face à tous ces problèmes, le gouvernement a su adapter la politique agricole, animale et halieutique de la Côte d'Ivoire, mettant l'accent sur la souveraineté alimentaire.

L'année de la jeunesse, décidée depuis 31 décembre 2022, lors du discours à la nation du Président de la République a permis l'adoption du PJ Gouv 2023-2025 en consultation avec les jeunes avec 3 axes stratégiques :

  • L'accélération de la formation et de l'insertion professionnelle et de la promotion de l'entreprenariat des jeunes ;
  • Le renforcement de l'engagement citoyen et de l'éthique sociale de la jeunesse ;
  • L'amélioration des conditions d'épanouissement et de bien-être des jeunes ;

L'objectif du Président est de faire en sorte que les jeunes sachent qu'il leur est accordé pour toute cette année un milliard de FCFA chaque jour ce qui équivaut à 361 milliards de FCFA.

ADVERTISEMENT

Il a aussi remercié le ministre de la Jeunesse, Mamadou Touré.

La mise en œuvre de cette politique est évaluée à plus de 1118 milliards de FCFA et touchera 1,5 million de jeunes. Selon le Président, c'est un véritable Plan Marshall pour les jeunes.

La constitution doit être dynamique et actuelle. Selon donc cette perception du Président de la République, conformément à l'article 177 de la constitution de 2016, il sera instauré 2 sessions ordinaires au Parlement de janvier à juin et l'autre budgétaire d'octobre à décembre. Ainsi que les élections des députés et des sénateurs, qui auront lieu après les élections présidentielles dans le dernier trimestre de l'année en cours.

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Autoriser les notifications dans les paramètres du navigateur
ADVERTISEMENT

Témoin oculaire? Partagez avec nous vos infos via les réseaux sociaux ou par mail:

Email: redaction@pulse.ci

ARTICLES SUGGÉRÉS

Le Racing Club d’Abidjan triomphe de l'Asec et remporte la Coupe Nationale 2024

Le Racing Club d’Abidjan triomphe de l'Asec et remporte la Coupe Nationale 2024

Natacha Konan Akissi : Première arbitre ivoirienne à la Coupe du Monde U20 en Colombie

Natacha Konan Akissi : Première arbitre ivoirienne à la Coupe du Monde U20 en Colombie

Culture : le pagne tissé, un tissu sacré en Afrique !

Culture : le pagne tissé, un tissu sacré en Afrique !

KKB nommé ambassadeur au Gabon : Un retour inattendu sur la scène politique

KKB nommé ambassadeur au Gabon : Un retour inattendu sur la scène politique

Alerte orange de la SODEXAM : fortes pluies à Abidjan pour le 21 juin 2024

Alerte orange de la SODEXAM : fortes pluies à Abidjan pour le 21 juin 2024

Culture : le 21 juin, journée de célébration de la musique

Culture : le 21 juin, journée de célébration de la musique

Dépendance affective dans les couples : comprendre, identifier et surmonter

Dépendance affective dans les couples : comprendre, identifier et surmonter

Paiement instantané 24/7 : La nouvelle initiative de la BCEAO pour l'UEMOA

Paiement instantané 24/7 : La nouvelle initiative de la BCEAO pour l'UEMOA

Emma Lohoues fait une énième mise en garde : 'La prison n'est pas une plaisanterie'

Emma Lohoues fait une énième mise en garde : 'La prison n'est pas une plaisanterie'

ADVERTISEMENT