ADVERTISEMENT
ADVERTISEMENT

Guillaume Soro sort de son silence et évoque une éventuelle candidature en 2025

Ce lundi 8 mai 2023, à l'occasion de son 51ème anniversaire, Guillaume Soro a tenu à s'adresser à ses militants et compatriotes sur sa chaine GKStv. Et ce, malgré les nombreux lieux de résidence, les voyages discrets et la traque policière dont il ferait l’objet dans le cadre d'un mandat d’arrêt international à son encontre. Après une année d'absence, il sort de son silence et promet être candidat.

Soro Guillaume

C'est avec Anne Marie Bonifon, Wassa Coulibaly, Kouablan Messou, Yao Soumaila, Marc Ouattara et Moussa Touré qu'il a réalisé cette interview. Il fait le point sur son exil et donne par ricochet de ses nouvelles.

À cet effet, le président du parti de la Génération et Peuples Solidaires (GPS) dément les rumeurs sur son état de santé et explique que son exil lui aurait permis de réfléchir et de prendre du recul. Il a même fait des comparaisons entre sa situation et celle de Nelson Mandela, Olusegun Obasanjo, ou encore le Général de Gaulle.

"Je vais bien, je circule, je tiens des réunions, je voyage. Je suis plutôt préoccupé pour ses camarades qui sont toujours en prison".

ADVERTISEMENT

Si les autres parlent de recherche d'alliés, Soro affirme "nouer des contacts et participer à des réunions privées".

De plus, il a révélé vouloir être candidat pour 2025.

Cette annonce fait suite à la question de Moussa Touré, son chargé de communication, également en exil, qui lui demandait s’il pouvait "être candidat d’abord compte tenu des décisions de justice prononcées". Il a répondu "qu'il n’y a pas de raison".

ADVERTISEMENT

Il continue en disant que les décisions de la justice aux ordres qui le condamnent en Côte d’Ivoire ont été invalidées par la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples. Il est donc éligible pour les élections de 2025.

De cette entrevue longue de plus d'une heure, il rassure ses sympathisants en leur promettant de "rétablir l’État de droit en Côte d’Ivoire". Bien que la justice ait dissous son parti le GPS, Guillaume Soro croit toujours en son destin politique. Et il affirme qu'il rentrera quand la liberté rentrera.

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Autoriser les notifications dans les paramètres du navigateur
ADVERTISEMENT

Témoin oculaire? Partagez avec nous vos infos via les réseaux sociaux ou par mail:

Email: redaction@pulse.ci

ARTICLES SUGGÉRÉS

Obligation d'avoir un architecte et un ingénieur-conseil avant toute nouvelle construction

Obligation d'avoir un architecte et un ingénieur-conseil avant toute nouvelle construction

Ibrahim Traoré accuse Abidjan d'héberger un centre des opérations contre le Burkina

Ibrahim Traoré accuse Abidjan d'héberger un centre des opérations contre le Burkina

Mobilité urbaine : Lancement des travaux du BRT Yopougon-Bingerville

Mobilité urbaine : Lancement des travaux du BRT Yopougon-Bingerville

Un enfant brutalisé à Wozo Vacances, une émission pour enfants

Un enfant brutalisé à Wozo Vacances, une émission pour enfants

Comment construire son réseau professionnel après le Bac ?

Comment construire son réseau professionnel après le Bac ?

Le Président Ouattara démet de leurs fonctions des directeurs généraux

Le Président Ouattara démet de leurs fonctions des directeurs généraux

Côte d'Ivoire : Deux cas tragiques de suicide en 24 heures

Côte d'Ivoire : Deux cas tragiques de suicide en 24 heures

Santé : Comment soulager naturellement sa rage de dent ?

Santé : Comment soulager naturellement sa rage de dent ?

Comment bien s'orienter après le baccalauréat en 2024 ?

Comment bien s'orienter après le baccalauréat en 2024 ?

ADVERTISEMENT