La croissance économique de la Côte d'Ivoire sera la plus élevée de l'Afrique subsaharienne

La Côte d'Ivoire est en construction et en phase de développement. Des chantiers sont en observation partout dans le pays. Cet investissement dans le secteur de la construction crée une augmentation de profit dans le secteur du BTP, du transport, de la logistique et de l'énergie qui devraient soutenir la croissance économique ivoirienne dans les prochaines années.

La ville d'Abidjan/Préfecture d'Abidjan

Dans un rapport publié le mercredi 15 juin, Fitch Solutions Country Risk & Industry Research, leader des solutions de crédit, du marché de l'emprunt et de macro intelligence explique que la croissance du PIB réel de la Côte d’Ivoire sera probablement à 6,2% en 2022 et à 6,6 % en 2023. Le rapport précise que : "Sur l’année 2022, nous pensons que la Côte d'Ivoire va enregistrer le taux de croissance le plus élevé en Afrique subsaharienne, où la croissance moyenne devrait se limiter à 3,1% à l’échelle régionale". Ce fort taux est expliqué par la consommation des ménages et l’augmentation des investissements.

Cependant, le taux de 2021 est légèrement plus élevé à celui de 2022 : il était de 6,5 %. Cette réduction du taux est due notamment à la baisse des exportations, liée au recul de la production de cacao. En effet, entre octobre 2021 et avril 2022, les arrivées cumulées de fèves de cacao en provenance des cultures locales ont été estimées à 1,8 milliard de tonnes, soit une baisse de 3,2 % à contrario de la période octobre 2020-avril 2021.

Aussi, comme points positifs qui devraient soutenir la croissance de l’économie ivoirienne en 2022, on pourrait citer l’amélioration de la situation épidémiologique après les campagnes de vaccination anti-covid et l'augmentation des investissements dans les secteurs du BTP, du transport, de la logistique et de l'énergie. L'inflation ne devrait pas avoir un impact négatif sur les ménages au cours des prochains trimestres en ce sens qu'elle est tombée à 4% en avril, après un pic de 5,6% en janvier. Dans d'autres pays de la sous-région le taux d'inflation est de 23,6% au Ghana et 16,8% au Nigeria, selon les statistiques d'avril dernier. Bien entendu, ce taux modéré est dû aux politiques de subvention et aux mesures prises par le gouvernement ivoirien pour limiter les conséquences de l'inflation.

Pour 2023, Fitch Solutions Country Risk & Industry Research prévoit l'accélération de la croissance de l’économie ivoirienne grâce à la hausse de la production de cacao, de la croissance de la consommation des ménages et de l’augmentation des investissements dans le secteur du BTP.

Malgré tous ces beaux chiffres, les populations ne cessent de se plaindre de la cherté de la vie et du rapport salaire-dépense qui est bas. On est tenté de se demander où va tout cet argent ?

ARTICLES SUGGÉRÉS

Jonathan Morrison, de plus en plus sage ?

Jonathan Morrison, de plus en plus sage ?

Tatouage, piercing, chaîne de pieds… Est-ce des signes d'une vie de débauche ?

Tatouage, piercing, chaîne de pieds… Est-ce des signes d'une vie de débauche ?

Découvrez 5 théories scientifiques négrophobes

Découvrez 5 théories scientifiques négrophobes

Chelsea legend Didier Drogba salutes Mikel Obi on retirement

Chelsea legend Didier Drogba salutes Mikel Obi on retirement

Toutes les fois où les ivoiriens ont pris le parti de Didier Drogba

Toutes les fois où les ivoiriens ont pris le parti de Didier Drogba

Top 5 des présidents africains les plus diplômés

Top 5 des présidents africains les plus diplômés

5 films afro-américains qui vont sûrement vous révolter

5 films afro-américains qui vont sûrement vous révolter

Sans carte CMU, vous ne pourrez bientôt plus retirer votre permis de conduire

Sans carte CMU, vous ne pourrez bientôt plus retirer votre permis de conduire

Le garba est-il vraiment un plat ivoirien ?

Le garba est-il vraiment un plat ivoirien ?