ADVERTISEMENT
ADVERTISEMENT

Les prix des denrées alimentaires vont-ils continuer à augmenter ?

Plus on avance dans le temps, plus les denrées alimentaires, les plus basiques augmentent. En mai dernier, selon les chiffres officiels, l'inflation atteignait 4,6 % en Côte d'Ivoire, au-dessus du seuil de 3 % fixé par l'Union économique et monétaire des Etats ouest-africains (UEMOA). À cette allure, les prix des denrées alimentaires vont-ils continuer à augmenter ?

Le Premier Ministre Patrick Achi, en visite dans un marché/Gouv.Ci

En juillet 2021, l'inflation sur les denrées alimentaires en Côte d'Ivoire était déjà en hausse. La crise sanitaire n'avait pas épargné le domaine agricole local. Aimée, une riveraine confiait à Radio France International (RFI) que le prix de la carotte avait presque doublé.

"Tout a augmenté. Le paquet est à 2 500 FCFA avant, il était à 1 000-1 500 FCFA, s'exclame-t-elle. Non vraiment, cela a beaucoup augmenté".

En 2021, le Premier Ministre Patrick Achi avait expliqué cette inflation par le coronavirus et les coupures intempestives de l'électricité.

Une année plus tard, les prix n'ont pas baissé, bien au contraire ils ont augmenté. En février 2022, les prix des produits alimentaires sont en hausse de plus 11,9 % sur un an. Et parmi ces produits, les légumes frais grimpent de près de 30 %, le poisson de près de 16 %, la viande et les huiles et graisses de 11 %. Par ailleurs, les produits importés ne sont pas exclus, particulièrement les céréales. En raison de la crise Ukraine-Russie, le coût du blé a flambé. Cette grande augmentation du blé a bien entendu une répercussion sur le prix du pain, qui est très consommé dans les ménages ivoiriens.

ADVERTISEMENT

Comme le disait le ministre de l'Economie, Adama Coulibaly, en Côte d'Ivoire, un aliment sert de boussole au coût de la vie : c'est la baguette de pain.

Dans une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux, le Premier Ministre ivoirien Patrick Achi s'est étonné de savoir que certains prix avaient grandement augmentés lors d'une de ses visites dans un marché.

Le gouvernement ayant conscience de cette problématique a décidé de miser sur des céréales locales. Il a décidé de plafonner le prix de la baguette entre 150 et 200 francs CFA, selon le poids et une subvention de 6,4 milliards de francs CFA a été débloquée pour compenser les boulangers ivoiriens. De plus, les boulangers tout comme l'État ivoirien veulent introduire la farine de manioc dans la fabrication du pain. Le manioc est la deuxième culture locale après l'igname et les chiffres sont estimés à 6,4 millions de tonnes produites chaque année.

ADVERTISEMENT

Pour René Diby, boulanger, "Le pari n'est pas gagné, car pour l'Ivoirien, un pain au manioc est associé à un pain de mauvaise qualité. Il va falloir sensibiliser les consommateurs à ces nouvelles saveurs. Et un tel changement doit être précédé d'une campagne de sensibilisation accrue."

Marius Abé Aké, président de la fédération des boulangers de Côte d'Ivoire, est du même avis. "Produire du pain à base de céréales locales peut être la solution pour faire face aux crises alimentaires".

Le 19 juillet, les boulangers ivoiriens se rendront à Dakar pour une rencontre régionale avec d'autres boulangers ouest-africains. Cette rencontre a pour objectif de créer une confédération de la boulangerie qui pourra promouvoir l'incorporation des denrées locales dans la fabrication du pain à hauteur de 15 %. M. Aké précise qu'il est temps de faire de la boulangerie africaine afin de baisser les coûts de fabrication.

Les prix des denrées alimentaires sont en hausse, mais avec les nombreuses solutions du gouvernement ivoirien, la situation va sûrement se stabiliser. Cette situation dommageable fait comprendre qu'il faut investir dans les produits locaux.

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Autoriser les notifications dans les paramètres du navigateur
ADVERTISEMENT

Témoin oculaire? Partagez avec nous vos infos via les réseaux sociaux ou par mail:

Email: redaction@pulse.ci

ARTICLES SUGGÉRÉS

400 000 femmes ivoiriennes soutenues par le FAFCI grâce à un fonds de 80 Milliards de FCFA

400 000 femmes ivoiriennes soutenues par le FAFCI grâce à un fonds de 80 Milliards de FCFA

Voici quelques chiffres sur les initiatives sociales du gouvernement ivoirien

Voici quelques chiffres sur les initiatives sociales du gouvernement ivoirien

Finale du Moov Startup Challenge 3e édition : Pharmanimal remporte le grand prix

Finale du Moov Startup Challenge 3e édition : Pharmanimal remporte le grand prix

J.O 2024 : Tidjane Thiam est l'unique membre ivoirien au Comité International Olympique

J.O 2024 : Tidjane Thiam est l'unique membre ivoirien au Comité International Olympique

Démolition à Adjamé-village : Les habitants déplorent le manque de communication des autorités

Démolition à Adjamé-village : Les habitants déplorent le manque de communication des autorités

Célébration de la culture ivoirienne avec Magic System aux J.O Paris 2024

Célébration de la culture ivoirienne avec Magic System aux J.O Paris 2024

Le Ministre de la Santé lance une enquête sur le taux de SIDA en Côte d'Ivoire

Le Ministre de la Santé lance une enquête sur le taux de SIDA en Côte d'Ivoire

Kamala Harris : 5 choses à savoir sur la potentielle future présidente des États-Unis

Kamala Harris : 5 choses à savoir sur la potentielle future présidente des États-Unis

USA : Joe Biden abandonne la course présidentielle, Kamala Harris prend le relais

USA : Joe Biden abandonne la course présidentielle, Kamala Harris prend le relais

ADVERTISEMENT