ADVERTISEMENT
ADVERTISEMENT

Burkina Faso: Suspension du média francophoneTV5 Monde

Suite à la diffusion d'un rapport accusant l'armée de violences, le Burkina Faso a pris la décision de suspendre temporairement TV5 Monde, ainsi que plusieurs sites d'information étrangers. Ces sites concernent Deutsche Welle, Ouest-France, Le Monde.fr, Apanews, The Guardian et AgenceEcofin. Le Conseil supérieur de la communication (CSC) a annoncé cette mesure, qui durera deux semaines pour TV5 Monde et jusqu'à nouvel ordre pour les autres sites, dans un communiqué relayé par l'AFP.

Le Monde

Cette suspension fait suite à une série similaire de mesures prises à l'encontre de la BBC et de Voice of America (VOA) quelques jours auparavant, également pour une durée de deux semaines. Le CSC justifie ces actions par la diffusion de contenus issus d'un rapport de Human Rights Watch (HRW) accusant l'armée burkinabè d'avoir perpétré des violences contre des civils.

Le CSC affirme avoir identifié des déclarations jugées péremptoires et tendancieuses à l'encontre de l'armée burkinabè dans les contenus diffusés par ces médias, ce qui, selon eux, constitue une désinformation préjudiciable à l'image de l'armée. Le ministre burkinabè de la Communication, Rimtalba Jean Emmanuel Ouédraogo, a vivement réagi aux accusations portées par HRW, rejetant fermement ces allégations et soulignant que des enquêtes judiciaires étaient en cours pour faire la lumière sur ces événements.

ADVERTISEMENT

Il dénonce une campagne médiatique visant à discréditer les forces armées burkinabè, qui luttent contre les groupes armés jihadistes depuis plusieurs années. Il assure que toutes les allégations de violations des droits de l'homme font l'objet d'enquêtes rigoureuses menées par le gouvernement en collaboration avec le Haut Commissariat de l'ONU aux droits de l’Homme.

Ces suspensions s'inscrivent dans un contexte où plusieurs médias étrangers, principalement français, ont été temporairement ou définitivement censurés depuis l'arrivée au pouvoir du régime militaire dirigé par le capitaine Ibrahim Traoré en septembre 2022. Le Burkina Faso, confronté à des violences jihadistes depuis 2015, cherche à défendre son image tout en poursuivant ses efforts pour lutter contre le terrorisme et assurer la sécurité de ses citoyens.

ADVERTISEMENT

Témoin oculaire? Partagez avec nous vos infos via les réseaux sociaux ou par mail:

Email: redaction@pulse.ci

ARTICLES SUGGÉRÉS

Culture : 10 reines légendaires d'Afrique qui ont marqué l'histoire

Culture : 10 reines légendaires d'Afrique qui ont marqué l'histoire

Emerse Faé fait appel à 5 nouveaux commandos : voici les nouveaux joueurs de la sélection

Emerse Faé fait appel à 5 nouveaux commandos : voici les nouveaux joueurs de la sélection

Éléphants de Côte d'Ivoire : La toute première liste officielle du coach Fae Emerse

Éléphants de Côte d'Ivoire : La toute première liste officielle du coach Fae Emerse

Voici les nouvelles innovations de GPT-4o, un pas de plus pour l'intelligence artificielle

Voici les nouvelles innovations de GPT-4o, un pas de plus pour l'intelligence artificielle

Pays africains ayant le plus grand nombre de sous-marins en 2024

Pays africains ayant le plus grand nombre de sous-marins en 2024

Voici toute l'histoire concernant la discorde entre dj Kedjevara et MC One

Voici toute l'histoire concernant la discorde entre dj Kedjevara et MC One

Travaux de construction d'un pont à Port-Bouët dans le cadre de la ligne 1 du métro

Travaux de construction d'un pont à Port-Bouët dans le cadre de la ligne 1 du métro

Jeux Olympiques de Paris : La Côte d'Ivoire part au combat avec un minimum de 14 Athlètes

Jeux Olympiques de Paris : La Côte d'Ivoire part au combat avec un minimum de 14 Athlètes

Egypte : un bus finit sa course dans le Nil, au moins 10 morts !

Egypte : un bus finit sa course dans le Nil, au moins 10 morts !

ADVERTISEMENT