ADVERTISEMENT
ADVERTISEMENT

Les objections aux résultats des élections doivent être sous la forme d'une requête écrite

Le porte-parole de la Commission Électorale Indépendante (CEI), Émile Ebrotie, informe toute l'opinion publique qu'après l'annonce des résultats des élections locales, les électrices, les électeurs, les candidates et les candidats, ainsi que toutes les listes de candidats, ont le droit de soumettre des réclamations ou des contestations. C'était ce dimanche 3 septembre 2023 au siège de l'institution située à Cocody les Deux-Plateaux.

La Commission électorale indépendante

Selon le porte-parole de l'organisme chargé de superviser les élections en Côte d'Ivoire, conformément au Code électoral en vigueur, les parties concernées ont la possibilité de remettre en question la légitimité des opérations électorales dans leur région ou commune respective. Ils disposent de trois jours à compter de l'annonce des résultats par la Commission centrale pour soumettre leurs réclamations ou contestations.

Émile Ebrotie a précisé que ces objections doivent être formulées sous la forme d'une requête écrite adressée au Conseil d'État. Il a également noté que ces requêtes doivent être déposées en dix (10) exemplaires au siège de la CEI, qui se chargera de les transmettre au Conseil d'État dans le respect des délais fixés par le Code électoral.

En préambule, le porte-parole avait souligné que les élections couplées régionales et municipales, qui se sont déroulées le samedi 2 septembre, se sont globalement bien passées sur l'ensemble du territoire, malgré quelques incidents mineurs signalés dans certaines zones.

ADVERTISEMENT
ADVERTISEMENT

Témoin oculaire? Partagez avec nous vos infos via les réseaux sociaux ou par mail:

Email: redaction@pulse.ci

ADVERTISEMENT