ADVERTISEMENT
ADVERTISEMENT

5 choses à savoir sur les Geisha du Japon

Emmanuella Keita, Yvidero et bien avant Coco Émilia et Nathalie Koah ont mis en avant la culture japonaise dans des tenues Geisha. En mettant sa tenue Geisha au Primud, Emmanuella Keita a remis l’univers des Geisha sur le devant de la scène. Tenue qui a été reprise ce vendredi 11 novembre par Yvidero dans son émission. Voici 5 choses à savoir sur les geisha.

5 choses à savoir sur les Geisha du Japon - Yvidero et EK font un clin d'oeil au Geisha

Une geisha est une personne, généralement une femme artiste et dame de compagnie. Elle consacre sa vie à la pratique artistique raffinée des arts traditionnels japonais pour des prestations d’accompagnement et de divertissement pour des clients nantis. Geisha signifie justement "personne d’arts" ou "femme qui excelle dans le métier de l’art". Elles sont à la fois chanteuse, danseuse, joueuse de shamisen (instrument de musique traditionnel japonais), spécialiste de l'art floral et de la cérémonie du thé.

Le métier de Geisha existe depuis plusieurs siècles mais a été officiellement reconnu en 1779. Pendant le 16ème siècle, ces femmes artistes appelées autrefois yujo travaillaient dans des maisons closes dont les fidèles clients étaient les guerriers samouraïs.

ADVERTISEMENT

Mêlant arts et divertissement, au fil des années, elles eurent un rang plus élevé et un statut de femmes artistes plutôt que de prostituées. De plus en plus, la prostitution est éliminée pour laisser place au divertissement et à l’élégance.

La geisha est reconnaissable à sa tenue et à son apparence. Celle-ci doit être parfaite en plus d’être régie par de nombreux codes.

Elle porte des tenues colorées et élégante avec un chignon retenu par plusieurs peignes et épingles et étoffé de décorations florales. Ses sandales de bois épaisses ainsi que son maquillage blanc rehaussé d'une bouche rouge vif et d'yeux soulignés de noir complètent la tenue. Chaque détail de la tenue reflète précisément son statut et son niveau d’apprentissage. Tout change selon l’évènement, la saison, le niveau...

ADVERTISEMENT

Les geisha sont issues d’une formation très rigoureuse qui ne laisse aucun détail passé. Formé dès la plus jeune enfance, rien n’est laissé au hasard. Beaucoup de petites filles rêvaient de devenir geisha mais seulement 1/3 réussissent à supporter la discipline de cet enseignement.

Les maiko (apprenties geisha) étaient formées, au sein des okiya (maisons de geisha) où on leur apprenait les arts traditionnels japonais qu'elles devaient finir par maîtriser à la perfection (danse, chant, pratique du shamisen, maintien, cérémonie du thé…). Aujourd’hui la formation est restée intacte mais elle commence beaucoup plus tard.

Les geisha d’aujourd’hui ne sont plus en nombre pléthorique comme auparavant. Il en reste un peu plus de 200 qui sont pour la plupart dans la ville de Kyoto.

ADVERTISEMENT

Cette baisse a commencé avec la seconde guerre mondiale qui vint stopper en plein vol l'âge d'or du métier de geisha. La majorité des femmes ont dû participer à l'effort de guerre en travaillant dans les usines.

ADVERTISEMENT

Témoin oculaire? Partagez avec nous vos infos via les réseaux sociaux ou par mail:

Email: redaction@pulse.ci

ADVERTISEMENT