ADVERTISEMENT

Samuel Eto'o à ses joueurs : 'Le Cameroun vient de traverser l'humiliation'

Dans un discours enflammé, Samuel Eto'o, l'icône du football camerounais, a prononcé des paroles empreintes de passion et de détermination après la défaite contre le Sénégal. Un appel urgent à raviver l'esprit patriotique au sein de l'équipe nationale. Pour lui, des mesures seront prises après la CAN 2023.

Samuel Eto'o
ADVERTISEMENT

"Chers frères, je vous comprends!", a-t-il lancé, s'adressant aux Lions Indomptables. Un appel puissant, porteur de compréhension envers les défis auxquels l'équipe est confrontée. L'accent est mis sur une réalité souvent négligée : beaucoup parmi eux ne sont pas nés au Cameroun, n'ont jamais foulé les terrains des clubs locaux. Ils ne sont donc pas toujours poussés par l'esprit patriotique.

Le cœur de son message réside dans l'idée que jouer pour le Cameroun signifie être un soldat au sein de l'équipe nationale. Une analogie qui transcende le simple acte de jouer au football. "Je vais mourir avec cet esprit", déclare-t-il, soulignant l'engagement inébranlable envers la cause nationale.

ADVERTISEMENT

L'humiliation récente du Cameroun est attribuée à un manque d'amour pour la patrie. Eto'o s'excuse de parler de lui, mais il partage son propre sacrifice, rappelant qu'il était prêt à jouer deux matches le même jour par amour pour le pays. Il évoque des figures emblématiques comme Roger Milla et François Omam Biyick qui ont fait de même, soulignant que la récompense financière était minime par rapport à ce qu'ils gagnaient ailleurs.

Il interroge l'équipe sur ses réserves, sur la peur qui semble entraver leur performance. L'idée de mourir pour la patrie est présentée comme une force transcendantale, un concept qui va au-delà de toute richesse matérielle. Il cite l'exemple de Manga Onguené, qui a sacrifié son pied pour le pays, restant fidèle à sa patrie malgré les épreuves.

Ce vendredi, Eto'o tire des leçons cruciales. Il admet que peut-être, ils ont fait une erreur en recrutant des joueurs qui ne partagent pas pleinement l'amour pour le drapeau. Mais le changement est promis. Après la CAN, un examen de patriotisme sera instauré avant de sélectionner de jeunes Camerounais dans l'équipe nationale.

Un appel vibrant pour un nouveau chapitre, une renaissance de l'esprit patriotique au sein des Lions Indomptables. "Bonne continuité dans la compétition!" conclut Eto'o, laissant l'équipe avec l'espoir d'un avenir où l'amour pour le pays transcende tout.

ADVERTISEMENT

ARTICLES SUGGÉRÉS

Cameroun : Eto'o annonce que Rigobert Song n'est plus le sélectionneur

Cameroun : Eto'o annonce que Rigobert Song n'est plus le sélectionneur

Mononucléose: la maladie du baiser des adolescents

Mononucléose: la maladie du baiser des adolescents

Perte de vue : 3 facteurs de risque !

Perte de vue : 3 facteurs de risque !

Ligue Europa : le tirage complet des huitièmes de finale

Ligue Europa : le tirage complet des huitièmes de finale

Santé : asthme et sport, est-ce possible ?

Santé : asthme et sport, est-ce possible ?

La RDC appelle à des sanctions contre le Rwanda

La RDC appelle à des sanctions contre le Rwanda

Bien-être : est-il dangereux de se laver tous les jours ?

Bien-être : est-il dangereux de se laver tous les jours ?

Adebayor lâche une bombe : Le fils de Drogba ne veut pas jouer pour la Côte d’Ivoire

Adebayor lâche une bombe : "Le fils de Drogba ne veut pas jouer pour la Côte d’Ivoire"

Les différentes urines et leur signification !

Les différentes urines et leur signification !

ADVERTISEMENT