ADVERTISEMENT
ADVERTISEMENT

Facebook promet d'expliquer pourquoi vos posts ont été supprimés avant de vous suspendre ou bannir

Facebook fournira bientôt davantage d'explications aux utilisateurs dont les publications ont été supprimées avant de les jeter dans la "prison Facebook", a annoncé jeudi la société mère Meta.

Meta has a trove of products and services that billions of people use daily, including Facebook, Instagram, and Whatsapp, but one, in particular, has grown to become my favorite.

Désormais, Facebook supprimera des publications et expliquera pourquoi jusqu'à sept fois avant de suspendre ou de bannir des utilisateurs.

Cette nouvelle politique est le résultat d'une analyse et d'un retour d'information du conseil de surveillance indépendant de Meta.

Les violations plus graves peuvent encore entraîner des sanctions immédiates, comme l'interdiction de publier ou la suppression d'un compte.

ADVERTISEMENT

"Prison Facebook", un terme inventé par les utilisateurs de Facebook et utilisé sur d'autres médias sociaux, fait référence à une suspension ou à une interdiction pour avoir publié sur des sujets controversés ou pour avoir violé les règles de la plateforme.

Suite aux commentaires du Meta's Oversight Board, un groupe indépendant formé en 2019 qui conseille Meta, Facebook expliquera désormais aux utilisateurs plusieurs fois pourquoi leurs publications ont été supprimées avant d'infliger des sanctions plus sévères comme la suspension de leur capacité à publier.

L'objectif est d'empêcher les utilisateurs de faire innocemment la même erreur à plusieurs reprises. Avec le système précédent, une seule erreur aurait pu entraîner la suspension d'un utilisateur sans aucune explication.

"Notre analyse a révélé que près de 80 % des utilisateurs ayant un faible nombre de suspensions ne vont pas violer à nouveau nos politiques dans les 60 jours suivants", a écrit Monika Bickert, vice-présidente de la politique de contenu, dans l'annonce. "Cela signifie que la plupart des gens répondent bien à un avertissement et à une explication puisqu'ils ne veulent pas violer nos politiques."

La nouvelle politique permettra jusqu'à sept notifications avant des sanctions plus graves contre l'utilisateur. Bickert a écrit que ce système empêchera que des messages relativement innocents ne conduisent immédiatement à des interdictions de publication de 30 jours, ce qui, selon le Conseil de surveillance, a eu un impact injuste sur de nombreux utilisateurs.

ADVERTISEMENT

Si l'essentiel de la nouvelle politique concerne les utilisateurs qui enfreignent accidentellement les règles, l'annonce porte également sur la manière dont l'entreprise traitera les violations plus graves.

Les messages comportant des contenus tels que "le terrorisme, l'exploitation des enfants, le trafic d'êtres humains, la promotion du suicide, l'exploitation sexuelle, la vente de drogues non médicales ou la promotion d'individus et d'organisations dangereux" entraîneront toujours de lourdes conséquences, notamment des suspensions et des interdictions de compte.

Le Conseil de surveillance a répondu qu'il se félicitait de ces changements, mais qu'il estimait que Meta pouvait faire davantage pour améliorer ses politiques. Le conseil a déclaré que les journalistes et les militants peuvent être frappés à tort par les conséquences sévères lorsqu'ils discutent de sujets sensibles, en grande partie sans explication de la part de Facebook.

"C'est pourquoi le Conseil de surveillance a demandé une plus grande transparence sur les 'frappes sévères' et continuera à le faire", peut-on lire dans la déclaration. "Le Conseil estime également que les utilisateurs devraient être en mesure d'expliquer le contexte de leur publication lorsqu'ils font appel à Meta, et que le contexte devrait être pris en compte par les réviseurs de contenu lorsque cela est possible."

ADVERTISEMENT

Écrit par Aaron McDade

Traduit par Aurore Mondah

ADVERTISEMENT

Témoin oculaire? Partagez avec nous vos infos via les réseaux sociaux ou par mail:

Email: redaction@pulse.ci

ARTICLES SUGGÉRÉS

Voici toute l'histoire concernant la discorde entre dj Kedjevara et MC One

Voici toute l'histoire concernant la discorde entre dj Kedjevara et MC One

Travaux de construction d'un pont à Port-Bouët dans le cadre de la ligne 1 du métro

Travaux de construction d'un pont à Port-Bouët dans le cadre de la ligne 1 du métro

Jeux Olympiques de Paris : La Côte d'Ivoire part au combat avec un minimum de 14 Athlètes

Jeux Olympiques de Paris : La Côte d'Ivoire part au combat avec un minimum de 14 Athlètes

Egypte : un bus finit sa course dans le Nil, au moins 10 morts !

Egypte : un bus finit sa course dans le Nil, au moins 10 morts !

Voici la nouvelle offre de la Société de Ciment de Côte d'Ivoire : Mon compte ciment BIGCIM

Voici la nouvelle offre de la Société de Ciment de Côte d'Ivoire : Mon compte ciment BIGCIM

Un rappeur se tire accidentellement une balle alors qu'il tournait une vidéo

Un rappeur se tire accidentellement une balle alors qu'il tournait une vidéo

Découverte : ce pays qui a versé de l'argent à la France pour son indépendance

Découverte : ce pays qui a versé de l'argent à la France pour son indépendance

Nouvelle victoire internationale pour la Côte d'Ivoire: Krecoum Samuel, champion de dictée

Nouvelle victoire internationale pour la Côte d'Ivoire: Krecoum Samuel, champion de dictée

Croissance économique : La Côte d'Ivoire surpasse l'Afrique du Sud selon S&P Global Ratings

Croissance économique : La Côte d'Ivoire surpasse l'Afrique du Sud selon S&P Global Ratings

ADVERTISEMENT