ADVERTISEMENT
ADVERTISEMENT

Ghana, Tunisie… 5 pays africains avec les pires crises de la dette en 2023

La dette est devenue un problème majeur pour les pays en développement au cours des dernières années. Ces pays continuent de faire face à des défis macroéconomiques qui les empêchent d’assurer le service de leur dette et, par extension, de faire croître leur économie.

La dette en Afrique

En conséquence, ces pays sont confrontés à une croissance économique réduite et sont obligés d’explorer l’option de la restructuration de la dette, sinon ils risquent l’instabilité financière et un effondrement économique complet.

Ce sujet demeure une question urgente qui touche l’économie mondiale et qui doit constamment être abordée.

Alors que les banquiers centraux, les ministres des Finances et les dirigeants politiques se réuniront la semaine prochaine pour les réunions de printemps du Groupe de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (FMI), le nombre record de pays en développement menacés d’une crise de la dette figurera en bonne place à l’ordre du jour.

L’inflation, la hausse des taux d’emprunt et la vigueur du dollar ont rendu le remboursement des dettes et la génération de fonds beaucoup plus difficiles pour des dizaines de pays pauvres, forçant beaucoup d’entre eux à faire défaut l’année dernière.

ADVERTISEMENT

Vous trouverez ci-dessous 5 pays africains ayant les problèmes d’endettement les plus répandus, qui pourraient être discutés lors des prochaines réunions. Cette liste est une gracieuseté de The East African, une plate-forme d’information centrée sur les reportages sur les événements en Afrique, en particulier dans la sous-région de l’Afrique de l’Est.

Le Ghana connaît sa plus grande crise économique depuis une génération, le paiement de la dette représentant plus de 40% des revenus du gouvernement l’année dernière. Il est devenu le quatrième pays à demander une révision dans le cadre commun du G20 en janvier. En décembre, le pays d’Afrique de l’Ouest a obtenu un accord de 3 milliards de dollars avec le FMI, bien qu’il ait encore besoin de garanties financières de la part de prêteurs bilatéraux pour finaliser l’accord.

ADVERTISEMENT

Le Malawi fait face à des pénuries de devises ainsi qu’à un déficit budgétaire de 1,32 billion de kwachas (1,30 milliard de dollars), soit 8,7% du PIB. Le pays d’Afrique australe dépendant des donateurs tente de restructurer sa dette pour obtenir davantage d’argent du FMI, ce qui a été autorisé en novembre.

La Zambie devrait être le premier pays africain à faire défaut pendant la période de Covid-19 en 2020, servant de test décisif pour le programme Cadre commun du G20, qui a été établi pendant l’épidémie pour faciliter les restructurations de dette. Pourtant, les négociations ont été douloureusement retardées et la dette extérieure a atteint 18,6 milliards de dollars. La monnaie zambienne, le kwacha, a chuté de plus de 10% par rapport au dollar américain cette année, contribuant à l’inflation, selon la banque centrale du pays. Il a attribué cette réduction en partie aux retards dans la restructuration de la dette.

L’économie nord-africaine dépendante du tourisme souffre d’une crise douloureuse qui a entraîné une pénurie de produits alimentaires essentiels. Un prêt de 1,9 milliard de dollars du FMI est bloqué depuis des mois en raison de l’absence de progrès du président tunisien dans les réformes essentielles. La majeure partie de la dette est locale, bien que les remboursements sur les prêts internationaux soient exigibles plus tard cette année. La Tunisie pourrait faire défaut, selon les agences de notation de crédit.

ADVERTISEMENT

En décembre 2022, Le Caire a reçu un nouveau paquet de 3 milliards de dollars du FMI en acceptant une monnaie flexible, un rôle plus important pour le secteur privé et une série de changements monétaires et budgétaires. Les restrictions à l’importation et aux devises ont entravé l’activité économique, et une pénurie de devises étrangères persiste malgré trois dévaluations importantes qui représentent la moitié de la valeur de la livre depuis mars 2022. L’inflation est actuellement à son plus haut niveau depuis plus de cinq ans, soit plus de 30 %.

Par notre partenaire Business Insider Africa

Traduit par Sandra Manuella Koffi

ADVERTISEMENT

Témoin oculaire? Partagez avec nous vos infos via les réseaux sociaux ou par mail:

Email: redaction@pulse.ci

ARTICLES SUGGÉRÉS

Cameroun : Eto'o annonce que Rigobert Song n'est plus le sélectionneur

Cameroun : Eto'o annonce que Rigobert Song n'est plus le sélectionneur

Mononucléose: la maladie du baiser des adolescents

Mononucléose: la maladie du baiser des adolescents

Perte de vue : 3 facteurs de risque !

Perte de vue : 3 facteurs de risque !

Ligue Europa : le tirage complet des huitièmes de finale

Ligue Europa : le tirage complet des huitièmes de finale

Santé : asthme et sport, est-ce possible ?

Santé : asthme et sport, est-ce possible ?

La RDC appelle à des sanctions contre le Rwanda

La RDC appelle à des sanctions contre le Rwanda

Bien-être : est-il dangereux de se laver tous les jours ?

Bien-être : est-il dangereux de se laver tous les jours ?

Adebayor lâche une bombe : Le fils de Drogba ne veut pas jouer pour la Côte d’Ivoire

Adebayor lâche une bombe : "Le fils de Drogba ne veut pas jouer pour la Côte d’Ivoire"

Les différentes urines et leur signification !

Les différentes urines et leur signification !

ADVERTISEMENT