ADVERTISEMENT
ADVERTISEMENT

Les pays d’Afrique de l’Ouest ont du mal à lever des fonds sur le marché régional des prêts

Les pays d’Afrique de l’Ouest de l’Union économique et monétaire de huit pays ont du mal à obtenir des liquidités sur le marché régional des capitaux, selon des sources du marché financier, car les investisseurs veulent des taux d’intérêt plus élevés dans un contexte de resserrement des liquidités.

La ville d'Abidjan

La Côte d’Ivoire n’a pas émis de dette en monnaie locale en mars, tandis que le Sénégal, le Mali, le Niger et le Burkina Faso ont tous récemment annulé ou reporté leurs émissions d’obligations, comme le montre un rapport de l’agence de presse américaine Reuters.

Selon Reuters, l’incapacité d’obtenir des liquidités indispensables sur le marché régional pourrait obliger les pays à rechercher d’autres sources de financement moins coûteuses telles que le Fonds monétaire international (FMI) pour éviter les pénuries budgétaires.

"Il y a actuellement une grave crise de liquidité pour les États sur le marché financier régional. Les taux d’intérêt proposés ne reflètent pas la réalité du marché", a déclaré Isidore Tanoe, directeur de la société de services financiers Majoris Financial Group, basée à Abidjan.

Tanoe estime que les taux d’intérêt devraient se situer entre 6,5% et 6,80%, plutôt que les 5,80% à 5,95% actuellement donnés par les gouvernements.

ADVERTISEMENT

La Côte d’Ivoire, le plus grand pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine, n’a pas réussi à générer 85 milliards de francs CFA (142 millions de dollars) avec des obligations offertes à 5,5% d’intérêt. Elle est revenue sur le marché pour lever des financements à un taux supérieur à 6%.

Selon le ministère des Finances, la Côte d’Ivoire prévoit de générer 31 milliards de francs CFA pour financer son budget 2023, dont 25 milliards de francs CFA qui devraient provenir du marché régional.

Une source du ministère des Finances a déclaré à Reuters que le pays pourrait éventuellement demander une aide bilatérale et de l’argent à un consortium de banques. Il a demandé à rester anonyme puisqu’il n’est pas autorisé à parler aux médias.

"Lorsque les conditions de marché ne sont pas favorables à un moment donné, nous nous retirons pour revenir avec une meilleure offre", a-t-il déclaré, ajoutant que la prochaine émission obligataire tiendra compte des réalités du marché et que les taux d’intérêt seront ajustés.

ADVERTISEMENT

Ecrit par notre partenaire Business Insider Africa

Traduit par Sandra Manuella Koffi

ADVERTISEMENT

Témoin oculaire? Partagez avec nous vos infos via les réseaux sociaux ou par mail:

Email: redaction@pulse.ci

ARTICLES SUGGÉRÉS

Cameroun : Eto'o annonce que Rigobert Song n'est plus le sélectionneur

Cameroun : Eto'o annonce que Rigobert Song n'est plus le sélectionneur

Mononucléose: la maladie du baiser des adolescents

Mononucléose: la maladie du baiser des adolescents

Perte de vue : 3 facteurs de risque !

Perte de vue : 3 facteurs de risque !

Ligue Europa : le tirage complet des huitièmes de finale

Ligue Europa : le tirage complet des huitièmes de finale

Santé : asthme et sport, est-ce possible ?

Santé : asthme et sport, est-ce possible ?

La RDC appelle à des sanctions contre le Rwanda

La RDC appelle à des sanctions contre le Rwanda

Bien-être : est-il dangereux de se laver tous les jours ?

Bien-être : est-il dangereux de se laver tous les jours ?

Adebayor lâche une bombe : Le fils de Drogba ne veut pas jouer pour la Côte d’Ivoire

Adebayor lâche une bombe : "Le fils de Drogba ne veut pas jouer pour la Côte d’Ivoire"

Les différentes urines et leur signification !

Les différentes urines et leur signification !

ADVERTISEMENT