Qui est Abou Bassa, le père de Didi B ?

Nul ne peut douter de la popularité en Côte d'Ivoire de l'artiste chanteur Didi B. 2022 a été une belle année pour lui, entre son concert, son mariage et son trophée de meilleur influenceur Musique aux Pulse Influencer Awards 2022. Et à chacune de ses plus grandes sorties médiatiques, Didi B a toujours exprimé sa reconnaissance envers son père, Abou Bassa.

Abou Bassa/Abou Bassa

Bassa Bomou n'est pas que le père de la star ivoirienne de rap. Il est aussi un grand musicien qui a eu ses heures de gloire dans les années 1990. C'est un pianiste, comédien et arrangeur, issu du Ki-Yi Mbock. C'est dans ce même centre qu'il a rencontré la mère de Didi, Pehoula Zéréhoué chorégraphe-danseuse. Il est aussi le frère du parolier Bomou Mamadou.

Le village Ki-Yi où il a été formé, est une école multi-dimensionnelle où il a appris à jouer le balafon puis le piano. Il a été également chef d'orchestre de l'ensemble Koteba d'Abidjan, arrangeur du groupe Sakolo, arrangeur sur l'album "Nelo" de Bomou Mamadou, arrangeur de l'album "Africa Non Stop" de Boni Gnahoré. Son talent l'a conduit à l'organisation des jeux de la francophonie au Niger en 2005. C'est indéniablement une grande valeur culturelle.

Lors de la release party de l'album History de Didi B, une scène n'est pas passée inaperçue. En effet, Abou Bassa avant la montée sur scène de son fils, était tout seul sur le podium. Ozone de Show Buzz lui a demandé la symbolique de ce geste lors de l'émission.

"Nous sommes en Afrique. Ils sont là, ils sont autour, ils veulent le voir tomber et veulent me voir tomber par la même occasion. Je suis donc allé prendre possession de la scène spirituellement pour que mon fils s’y sente bien et s’y installe", selon les mots d'Abou.

Il continue pour adresser un message aux détracteurs de son fils : "Laissez tomber ! Je vais vous descendre un à un".

Sur l'émission de Show Buzz, il explique qu'il voulait secrètement que Didi fasse de la musique pour venger ses frustrations musicales. Malgré sa bonne volonté, Didi n'arrivait pas à jouer de grandes notes comme Mozart ou Beethoven. Son projet était qu'après le BAC, son fils devait rentrer à l'Insaac pour y apprendre la vraie musique. Contre toute attente, Didi B a voulu arrêter l'école avant cet examen. Pour Abou, ce n'était pas le moment. Mais devant l'insistance de son fils, il lui lança un ultimatum.

"Mais juste pour tester sa volonté, je lui ai dit okey mais si tu arrêtes l’école aujourd’hui je ne te donne plus d’argent de poche. Aujourd’hui, c’est lui qui me donne l’argent de poche", explique Abou.

C'est certain, Abou Bassa est une valeur sûre de la musique et de la culture ivoirienne. Il a d'ailleurs soufflé qu'il préparait des projets à venir.

Témoin oculaire? Partagez avec nous vos infos via les réseaux sociaux ou par mail:

Email: redaction@pulse.ci