Le concours de beauté pour les filles vierges crée encore la polémique

Comme chaque édition, le concours Miss Vierge en Côte d'Ivoire est sujet à polémique. Si d'un côté, des personnes sont en accord avec ce concours, en raison de la valorisation morale qu'elle prône, pour d'autres, c'est tout le contraire. Ce concours expose ces filles aux prédateurs sexuels.

Le concours Miss vierge/JDYOP

Organisé par l'Eglise catholique ivoirienne, plus précisément par le diocèse de Yopougon, depuis 2015, le concours de beauté et de vertu "Miss Vierge" suscite encore la polémique. Ce concours fait partie des activités organisées par la pastorale diocésaine des jeunes qui célèbre chaque année, ses journées diocésaines. Le concours de beauté et de vertu met en compétition des jeunes filles qui ont juré leur virginité sur la Bible, dans deux catégories : 13 à 16 ans et 17 à 22 ans.

Pour l'édition 2022, le concours s'est déroulé pendant trois jours, du 19 au 21 août 2022 avec 50 paroisses participantes et plus 1000 jeunes invités. les lauréates des 2 catégories sont respectivement les paroissiennes des églises Sainte-Marie Madeleine et Saint-Thomas. Les 10 premières de chaque catégorie et leurs parents sont reparties avec de nombreux lots notamment des complets de pagne, la couronne étant réservée exclusivement à chaque numéro une.

Pourtant à peine médiatisé, les camps se sont formés : les pro-miss vierge et les anti-miss vierge.

Pour les uns, ce concours donne l'exemple. Il permet la protection des mineurs, la valorisation de la Virginité, la lutte contre les grossesses en milieu scolaire. S'inspirant de l'histoire de la reine Esther, le concours a permis d'aider plusieurs jeunes filles âgées de 13 à 25 ans à apprécier et valoriser cette pureté. À l'issu du concours, les participantes sont suivies par l'Eglise à travers le Club 20 ans.

Quant aux autres, ce concours vient "enlever" la protection de ces filles. Les filles sont au contraire exposées aux prédateurs. Aussi, comment cette virginité est-elle vérifiée par les organisateurs ?

Elie Akadia s'exprime à ce sujet. "Oui rendons publique la sexualité des mineurs. Bravo à l’église de toujours bien afficher les prochaines proies et victimes, on adore. J’ai hâte de voir la catégorie garçon, ou bien c’est seulement pour la fille qu’on doit surveiller comme du lait au feu ?".

Océane Vera Foua Lou, 14 ans, reine Esther 2021 dans la catégorie des 13 – 16 ans, expliquait que l’objectif était d'encourager les jeunes filles de son âge à suivre son exemple. La participation à ce concours venait d'elle-même et elle a été encouragée.

Les responsables de l'Eglise n'ont fait aucun commentaires à ce sujet.

ARTICLES SUGGÉRÉS

Makosso et Anaconda se sont disputés...encore une fois sur un plateau télé !

Makosso et Anaconda se sont disputés...encore une fois sur un plateau télé !

La Côte d'Ivoire est le 10e pays africain avec le meilleur indice numérique

La Côte d'Ivoire est le 10e pays africain avec le meilleur indice numérique

CHAN 2022 : Qui sont les adversaires de la Côte d'Ivoire ?

CHAN 2022 : Qui sont les adversaires de la Côte d'Ivoire ?

La Côte d'Ivoire veut transformer 100% de sa production de cacao

La Côte d'Ivoire veut transformer 100% de sa production de cacao

5 tenues coups de cœur de la Miss Marlène-Kany

5 tenues coups de cœur de la Miss Marlène-Kany

Qui est Schaki, la dulcinée de Fior de Bior ?

Qui est Schaki, la dulcinée de Fior de Bior ?

 5 choses à savoir sur Ibrahim Traoré, le nouvel homme fort du Burkina

5 choses à savoir sur Ibrahim Traoré, le nouvel homme fort du Burkina

Jonathan Morrison, de plus en plus sage ?

Jonathan Morrison, de plus en plus sage ?

Tatouage, piercing, chaîne de pieds… Est-ce des signes d'une vie de débauche ?

Tatouage, piercing, chaîne de pieds… Est-ce des signes d'une vie de débauche ?