Emilio Nsue, le footballeur qui a joué 11 ans illégalement pour la Guinée équatoriale

Meilleur buteur de la CAN 2024 avec cinq réalisations, Emilio Nsue a joué pendant 11 ans avec l'équipe nationale de Guinée équatoriale alors qu'il n'en avait pas le droit, d'après la FIFA, renseignent plusieurs médias.

Emilio-Nsue

Pendant onze ans, de mars 2013 à janvier 2024, Emilio Nsue a disputé 42 matchs et inscrit 23 buts avec l'équipe de Guinée équatoriale. Sauf qu'il n'en avait pas le droit. Durant tout ce temps, l'attaquant de 34 ans, meilleur buteur de la dernière Coupe d'Afrique des nations avec cinq réalisations, a joué illégalement pour la sélection guinéenne. C'est ce qu'a constaté la commission de discipline de la FIFA, dont la décision prise le 10 mai dernier sur ce dossier a été rendue publique le 3 juin.

Né d'une mère espagnole et d'un père équato-guinéen, à Palma de Majorque en Espagne, Emilio Nsue a débuté sa carrière internationale en jouant d'abord pour les équipes de jeunes de l'Espagne. Il avait notamment disputé un match de l'Euro Espoirs 2011.

Il avait ensuite demandé à un changement de nationalité sportive. Une requête refusée par la FIFA. À l'époque, les demandeurs devaient disposer de la double nationalité avant leur premier match international. Et surtout, ce qui est toujours valable aujourd'hui: ils doivent attendre le feu vert de l'instance mondiale. Et pourtant, Emilio Nsue a tout de même joué pour la Guinée équatoriale.

Après les premiers matchs du joueur sous ses nouvelles couleurs, la FIFA s'était pourtant saisie du dossier en 2013. Des sanctions avaient été prononcées: des amendes et deux matchs perdus sur tapis vert. Mais cela n'a pas empêché Emilio Nsue de continuer à jouer pour la Guinée équatoriale, et même de porter le brassard de capitaine.

Il a donc fallu attendre 2024 pour que la FIFA rouvre le dossier - sans expliquer les raisons de la bévue administrative - et inflige deux défaites sur tapis vert à la Guinée équatoriale pour ses matchs des éliminatoires de la Coupe du monde 2026 disputés en novembre dernier (contre la Namibie et le Liberia). Mais peu importe pour Emilio Nsue: il a pris sa retraite internationale après la CAN.