La FIF désavoue l'UFPCI, l'association de Zoro Marc

Cette semaine, l'ancien joueur Zoro Marc a annoncé la création d'une nouvelle association, l'Union des footballeurs professionnels de Côte d'Ivoire (UFPCI) dont il est le président. Mais la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) désavoue cette association.

Zoro Marc/Le Grouilleur 3.0

Ce lundi 24 octobre, à travers un communiqué de presse posté sur ses réseaux sociaux, Zoro Marc annonçait qu'il créait une nouvelle association de footballeur, autre que l'association des footballeurs ivoiriens AFI.

Son organisation est une association de droit ivoirien dont la mission est de défendre les droits et de veiller au strict respect des contrats des footballeurs professionnels de Côte d'Ivoire. D'ailleurs, cette association est soutenue par la Fédération internationale des associations de footballeurs professionnels (FIFPRO), qui était à Abidjan le 5 octobre dernier pour une campagne de sensibilisation aux jeunes joueurs de centre de formation sur les risques de l'émigration.

Ce mardi 25 octobre, dans un communiqué également, la FIF a désavoué la nouvelle association de Zoro Marc. Elle explique d'abord avoir été informée de la création de cette association par le biais des réseaux sociaux. Et qu'ensuite, les articles 11 et 13 des statuts de la FIF n'autorisent que la création d'une seule association par groupement. Pour le cas des footballeurs professionnels, c'est l'AFI qui est reconnue. La FIF va plus loin en demandant à tous les membres affiliés à la FIF de n'entretenir aucune relation de nature sportive avec des entités non-reconnues au risque d'être exclus.

Rien n'est prouvé mais des rapprochements se font entre Didier Drogba et cette nouvelle initiative. En effet, l'on sait Zoro Marc proche de Didier Drogba. Il a même fait partie de son comité exécutif lors des élections pour la présidence de la FIF. La FIFPRO qui était récemment à Abidjan et qui approuve cette nouvelle association a travaillé sur une activité conjointement avec Didier Drogba.

Une annonce pour déstabiliser le régime Idriss Diallo ? Ou une réelle volonté de défendre les droits des joueurs professionnels ? Quoi qu'il en soit, les relations sont tendues entre les deux parties.