6 faits intéressants sur la culture Baoulé

Peuple le plus dominant en Côte d'Ivoire, de par son nombre, les baoulés ont une culture riche mais peu connue. Revenons donc sur 6 faits intéressants que vous devez savoir sur la culture Baoulé.

Le peuple baoulé/Ivoire Intellect

Depuis 2019, le peuple Baoulé a un nouveau roi : sa Majesté Ôtimi Kassi Anvo. Et même si l'imbroglio avec la régente, Nanan Akoua Boni II, n'est pas définitivement réglé, la majorité des Baoulé reconnaisse sa légitimité. Il a même été adoubé par les djeffouès, garant de la succession baoulé.

Contrairement aux autres royaumes, le peuple baoulé a une seule couronne, un seul royaume, celui de Sakassou. C'est à Sakassou que se trouve la chaise royale, le "yassoua bia", chaise sur laquelle est installé le roi. Après le royaume, il y a les villages qui sont dirigés par des chefs.

Les prénoms attribués aux enfants dépendent du jour de naissance et aussi du sexe. Respectivement chez les femmes et les hommes, vous aurez :

Lundi : Akissi/Kouassi

Mardi : Adjoua/Kouadio

Mercredi : Amenan/Konan

Jeudi : Ahou/Kouakou

Vendredi : Aya/Yao

Samedi : Affoué/Koffi

Dimanche : Amoin/Kouamé

Chez les baoulés, il existe une multitude de sous-groupes qui sont affiliés à une zone et à leur manière de parler la langue baoulé. Vous retrouverez donc les Agba à Dimbokro, Bocanda, Daoukro, Ouellé, Kouassi-Kouassikro et Ettrokro. À Tiébissou, ce sont les Aïtou. Les Oualèbo quant à eux sont à Sakassou et Toumodi. On a aussi les Faafwè à Bouaké, les N'zikpli à Didiévi, les Nanafouè à Yamoussoukro, Attiégouakro et Tiébissou. Il en existe encore mais les plus nombreux ont été cités.

L'origine de la Paquinou remonte dans les années 70 où tous les Baoulé qui travaillaient dans les champs de cacao à l'ouest, rentraient dans leur village respectif pendant la traite à la Pâques. Ils avaient de l'argent et en profitaient donc pour visiter la famille et participer aux projets du village. Au fil du temps, Paquinou est devenue un rendez-vous annuel qui crée un exode vers les zones baoulé.

Le Goli est à la fois une danse et un masque. Il est originaire du peuple Wan, qui fait partie du groupe Gouro. C'est l'imitation du dragon lorsqu'il danse. Et selon les Wan, cette démonstration montre la manifestation d'un esprit qui habite provisoirement les corps, de telle sorte que le sujet, sur le moment, répète ses gestes brusques. À quel moment le Goli est devenu une danse baoulé ? Les gouros ayant vécu à Bouaké, c'est vers 1900 que les baoulés arrivés à Bouaké vont emprunter cette danse et ce masque.

Que savez-vous d'autres sur les baoulés ?

ARTICLES SUGGÉRÉS

Les 10 ivoiriens les plus influents de 2022 [Pulse Picks]

Les 10 ivoiriens les plus influents de 2022 [Pulse Picks]

4 choses à savoir sur le Maroc, le seul pays africain à être dans le mondial

4 choses à savoir sur le Maroc, le seul pays africain à être dans le mondial

Plus de RFI au Burkina Faso jusqu'à nouvel ordre

Plus de RFI au Burkina Faso jusqu'à nouvel ordre

Concert de Morijah : son manager, Willy Djeys lui fait une demande en mariage

Concert de Morijah : son manager, Willy Djeys lui fait une demande en mariage

Le message fort de Sadio Mané après l'élimination du Sénégal

Le message fort de Sadio Mané après l'élimination du Sénégal

Le marabout de Pogba pour 'envouter' Mbappé serait un Sénégalais

Le marabout de Pogba pour 'envouter' Mbappé serait un Sénégalais

5 activités pour pimenter votre vie de couple (inspirées de la vie de vos stars préférés)

5 activités pour pimenter votre vie de couple (inspirées de la vie de vos stars préférés)

4 choses que vous ignorez (peut-être) sur la Première Dame

4 choses que vous ignorez (peut-être) sur la Première Dame

Les concerts qui ont marqué l'année 2022 [Pulse Picks]

Les concerts qui ont marqué l'année 2022 [Pulse Picks]