ADVERTISEMENT
ADVERTISEMENT

L'origine du quartier Biafra en Côte d'Ivoire : quand les Nigérians immigrent en masse

Après les indépendances, la Côte d'Ivoire a été un pays d'accueil de nombreuses communautés dont les nigérians qui ont habité tout un quartier. Ils lui ont donné le nom de Biafra. Découvrez l'histoire fascinante de l'origine du quartier Biafra en Côte d'Ivoire et la migration massive des Nigérians qui l'a précédée.

Des Nigérians du Biafra manifestent dans le quartier Biafra d’Abidjan/Sia KAMBOU/AFP

La genèse du quartier Biafra à Treichville, en Côte d'Ivoire, trouve son origine dans un chapitre tragique de l'histoire africaine : la guerre du Biafra, un conflit qui a laissé une empreinte indélébile sur le continent. Cette guerre, qui a entraîné la perte de millions de vies, des millions de déplacements et de réfugiés, a débuté en raison de tensions politiques et économiques au Nigeria.

En 1967, Emeka Ojukwu, le Gouverneur de la région du Biafra conteste le pouvoir du Général Yakubu Gowon. La décision du gouverneur de réquisitionner tous les revenus pétroliers, a intensifié les tensions. Ainsi, certaines sociétés pétrolières ont décidé de traiter directement avec la région du Biafra, provoquant ainsi un fossé économique et politique plus profond.

ADVERTISEMENT

Le 30 mai 1967, Emeka Ojukwu proclame l'indépendance de la région sous le nom de "République du Biafra" ,établissant Enugu comme capitale. Cette déclaration d'indépendance a été rapidement reconnue par plusieurs nations, dont la Tanzanie, la Zambie, Haiti, le Royaume-Uni, le Gabon et la Côte d'Ivoire.

Les présidents Houphouët et Bongo ont soutenu les opérations du Biafra, coordonnées par l'ambassadeur de France au Gabon, Maurice Delauney, avec Jean Mauricheau-Beaupré comme adjoint, basé à Abidjan. La France, bien qu'attendant l'évolution des opérations pour reconnaître officiellement le Biafra, a apporté un soutien financier et militaire crucial via la Côte d'Ivoire et le Gabon. Les mercenaires de Bob Denard se sont engagés aux côtés de l'armée biafraise de Ojukwu, qui comptait alors environ 100 000 hommes.

En juillet 1967, les forces biafraises ont lancé une attaque réussie, prenant le contrôle de deux tiers des réserves pétrolières du Nigeria. Cependant, le Général Yakubu Gowon a réagi en mobilisant 120 000 soldats pour une contre-offensive majeure. Le 28 septembre 1967, les forces du Biafra et les mercenaires de Bob Denard ont été défaits, entraînant la fuite de nombreuses populations.

Le 23 décembre 1969, après 4 offensives lourdes du gouvernement, Emeka Ojukwu fuit en Côte d'Ivoire avec plusieurs de ses sympathisants et refugiés. Ils sont installés par le Président Felix Houphouët Boigny à Treichville et forme le quartier Biafra.

ADVERTISEMENT

Témoin oculaire? Partagez avec nous vos infos via les réseaux sociaux ou par mail:

Email: redaction@pulse.ci

ARTICLES SUGGÉRÉS

Perte de vue : 3 facteurs de risque !

Perte de vue : 3 facteurs de risque !

Ligue Europa : le tirage complet des huitièmes de finale

Ligue Europa : le tirage complet des huitièmes de finale

Santé : asthme et sport, est-ce possible ?

Santé : asthme et sport, est-ce possible ?

La RDC appelle à des sanctions contre le Rwanda

La RDC appelle à des sanctions contre le Rwanda

Bien-être : est-il dangereux de se laver tous les jours ?

Bien-être : est-il dangereux de se laver tous les jours ?

Adebayor lâche une bombe : Le fils de Drogba ne veut pas jouer pour la Côte d’Ivoire

Adebayor lâche une bombe : "Le fils de Drogba ne veut pas jouer pour la Côte d’Ivoire"

Les différentes urines et leur signification !

Les différentes urines et leur signification !

La Somalie signe un accord de défense avec la Turquie

La Somalie signe un accord de défense avec la Turquie

Les USA s'inquiètent d'une guerre entre la RDC et le Rwanda

Les USA s'inquiètent d'une guerre entre la RDC et le Rwanda

ADVERTISEMENT