ADVERTISEMENT
ADVERTISEMENT

Accusés de charlatanisme, deux féticheurs ont été condamnés à 5 ans de prison

Ce jeudi 9 février 2023, deux personnes ont été condamnées par le Tribunal de Bouaké à 5 ans de prison pour des faits de "charlatanisme et troubles à l’ordre public".

Un village ivoirien

Il s'agit de Jérôme Yao Kouakou âgé de 40 ans, accusé d'avoir installé le "fétiche" et Jean-François Kouamé Kouadio âgé de 70 ans, propriétaire du terrain où a été installé le "fétiche". Ces faits se déroulent dans le village Kpo-Kahankro. Ils ont tous deux écopé d’une amende de 500 000 FCFA.

En décembre 2022, environ 16 personnes à Kpo-Kahankro, un village à 7 km de Bouaké, ont été tuées par une bactérie présente sur le fétiche dont les origines remonteraient à ces deux personnes. Ils disposent ainsi de trois semaines pour faire appel de cette décision.

ADVERTISEMENT

Le lundi 6 février 2023, des révélations ont été faites lors d'une conférence de presse par :

  • Pierre N'gou Dimba, ministre de la Santé, de l'Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle ;
  • Pr Bénié Bi Vroh, directeur-coordonnateur de l'Institut national de l'hygiène publique (INHP) ;
  • Pr Mireille Dosso, Directrice de l'Institut Pasteur de Côte d'Ivoire (IPCI).

Selon eux, l'élément à la base de ces décès n'est autre que le clostridium, une bactérie qui produit des toxines. Le Pr Mireille Dosso déclare que cette bactérie serait à la base des infections qui ont causé plusieurs décès à Kpo-Kahankro.

Pour le Pr Bénié Bi Vroh, les prélèvements d’échantillons sur le terrain, ont permis de "découvrir un germe dans un endroit où était logé un fétiche installé dans le village de Kpo-Kahankro" et d'affirmer que "47% des victimes et 42% des décès liés à cette maladie seraient identifiés dans les environs" dudit fétiche.

ADVERTISEMENT

Aujourd'hui, la situation est sous contrôle. Un système de prise en charge avancée a été installé dans ledit village, dès les premiers jours de la maladie. Ce dispositif comprend des infectiologues et des épidémiologistes, ce qui a permis de canaliser cette maladie et réduire considérablement le nombre de décès.

ADVERTISEMENT

Témoin oculaire? Partagez avec nous vos infos via les réseaux sociaux ou par mail:

Email: redaction@pulse.ci

ARTICLES SUGGÉRÉS

Bilan des interventions du GSPM suite aux pluies diluviennes de juin 2024

Bilan des interventions du GSPM suite aux pluies diluviennes de juin 2024

Le concept 'notre futur', ces débats d'idées organisés entre l'Europe et les pays africains

Le concept 'notre futur', ces débats d'idées organisés entre l'Europe et les pays africains

Voici des conseils d'usage pour se protéger de ces pluies diluviennes

Voici des conseils d'usage pour se protéger de ces pluies diluviennes

Abidjan sous les eaux : Les quartiers inondés après de fortes pluies

Abidjan sous les eaux : Les quartiers inondés après de fortes pluies

La FEMAFOOT met fin à la collaboration avec Éric Sekou Chelle

La FEMAFOOT met fin à la collaboration avec Éric Sekou Chelle

Pour la fête des pères, les Pulsers partagent le cadeau de leur rêve

Pour la fête des pères, les Pulsers partagent le cadeau de leur rêve

10 pays africains avec les passeports les plus puissants à mi-parcours 2024

10 pays africains avec les passeports les plus puissants à mi-parcours 2024

Le nombre de déplacés de force dans le monde atteint le chiffre record

Le nombre de déplacés de force dans le monde atteint le chiffre record

Visa Schengen : les demandeurs africains perdent des millions d'Euros en 2023

Visa Schengen : les demandeurs africains perdent des millions d'Euros en 2023

ADVERTISEMENT