ADVERTISEMENT
ADVERTISEMENT

France : Whatsapp et Telegram interdits aux ministres

Les membres du gouvernement français ne devront plus utiliser des applis de messagerie comme WhatsApp ou Telegram. Il leur faudra préférer des solutions développées en France.

Whatsapp

Pour communiquer, les membres du gouvernement français seront priés d’utiliser des applis « made in France ». La Première ministre Élisabeth Borne a signé une circulaire adressée à tous les ministres et membres de cabinet. Elle exige de supprimer, avant le 8 décembre prochain, toutes les applications de messagerie non auditées par l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI). Autrement dit, tous les membres du gouvernement, comme leur entourage, devront renoncer à Whatsapp, mais aussi Telegram ou Signal.

"Les principales applications de messagerie instantanée grand public occupent une place grandissante dans nos communications du quotidien. Toutefois, ces outils numériques ne sont pas dénués de failles de sécurité" prévient ainsi la Première ministre.

Dans le document, il est explicitement fait mention du recours à l'application française Olvid présentée comme la "seule plateforme de messagerie privée ayant reçu la certification de sécurité de premier niveau (CSPN) de l'ANSSI". Comme Whatsapp, Olvid offre un chiffrement des messages de bout en bout: ses équipes sont alors incapables de prendre connaissance du moindre contenu qui transiterait par ses services. Comme le permet désormais Whatsapp, Olvid ne nécessite pas d'utiliser de carte SIM, et donc de numéro de téléphone.

Une simple connexion internet suffit, avec par ailleurs une option de synchronisation pour échanger sur mobile comme sur ordinateur. Par ailleurs, les métadonnées d'Olvid (identité de l'expéditeur et du destinataire, heure d'envoi d'un message) sont chiffrées, contrairement à ce que propose Whatsapp.

ADVERTISEMENT

"Je vous demande de prendre toutes les dispositions pour assurer le déploiement de l'application Olvid sur les téléphones et ordinateurs des membres du Gouvernement et des cabinets ministériels, en remplacement de toute autre messagerie instantanée déployée hors d'une maîtrise publique, pour le 8 décembre 2023 au plus tard" impose ainsi la circulaire, qui rappelle par ailleurs la possibilité d'utiliser Tchap, une autre application française de messagerie sécurisée déployée en 2019.

De son côté, Olvid n'est pas réservé au gouvernement ou aux membres de leur cabinet: l'application est disponible gratuitement, sur iOS comme sur Android, pour le grand public.

ADVERTISEMENT

Témoin oculaire? Partagez avec nous vos infos via les réseaux sociaux ou par mail:

Email: redaction@pulse.ci

ARTICLES SUGGÉRÉS

Compter Pour Toutes: Données fiables sur les violences sexuelles en Afrique de l'Ouest (Opinion du contributeur)

Compter Pour Toutes: Données fiables sur les violences sexuelles en Afrique de l'Ouest (Opinion du contributeur)

Cameroun : Eto'o annonce que Rigobert Song n'est plus le sélectionneur

Cameroun : Eto'o annonce que Rigobert Song n'est plus le sélectionneur

Mononucléose: la maladie du baiser des adolescents

Mononucléose: la maladie du baiser des adolescents

Perte de vue : 3 facteurs de risque !

Perte de vue : 3 facteurs de risque !

Ligue Europa : le tirage complet des huitièmes de finale

Ligue Europa : le tirage complet des huitièmes de finale

Santé : asthme et sport, est-ce possible ?

Santé : asthme et sport, est-ce possible ?

La RDC appelle à des sanctions contre le Rwanda

La RDC appelle à des sanctions contre le Rwanda

Bien-être : est-il dangereux de se laver tous les jours ?

Bien-être : est-il dangereux de se laver tous les jours ?

Adebayor lâche une bombe : Le fils de Drogba ne veut pas jouer pour la Côte d’Ivoire

Adebayor lâche une bombe : "Le fils de Drogba ne veut pas jouer pour la Côte d’Ivoire"

ADVERTISEMENT