ADVERTISEMENT
ADVERTISEMENT

Menace d'une nouvelle pandémie : un virus a été découvert en Chine

Coronavirus, variole du singe, les virus se multiplient et font des ravages. Alors que le monde essaie de contrôler leur propagation, une nouvelle maladie s'ajoute à la liste. Taïwan a annoncé qu'un nouveau virus a été découvert en Chine : le Langya-Henipavirus (LayV).

Langya Henipavirus

Ce virus potentiellement mortel pourrait déclencher une nouvelle pandémie. Le Langya Henipavirus a déjà infecté 35 personnes, selon les Centres de contrôle des maladies de Taïwan.

Il fait partie de la même famille que le virus Hendra (HeV) et le virus Nipah (NiV), connus pour infecter les humains, les chauves-souris frugivores étant l'hôte naturel des deux virus.

Les hénipavirus peuvent provoquer des maladies graves chez les animaux et les humains et sont classés comme des virus de niveau de biosécurité 4 avec des taux de létalité compris entre 40 et 75 %, selon les données de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), soulignant que ce taux est beaucoup plus élevé que celui du coronavirus.

ADVERTISEMENT

Selon les médias locaux, le nouveau type de Henipavirus a été découvert dans des échantillons de gorge prélevés sur des patients malades de l'est de la Chine ayant des antécédents de contact avec des animaux ces derniers temps.

Les scientifiques taïwanais indiquent que chiens et chèvres en sont les principaux vecteurs. Comme le rapporte le «Blick», une étude sur les animaux de compagnie et d'élevage aurait montré «que 2% des chèvres et 5% des chiens testés étaient positifs. Les souris seraient également porteuses du virus».

Bien qu'aucun des patients ne soit décédé ou n'ait souffert d'une maladie grave, il s'agit d'un virus qui n'avait jamais infecté d'êtres humains avant cette épidémie... il y a donc beaucoup d'inconnues.

Les chercheurs qui ont participé à l'étude ont noté des symptomes comme la fièvre, fatigue, maux de tête, toux, anorexie, myalgie et nausées.

ADVERTISEMENT

Les Centres de contrôle des maladies (CDC) de Taïwan mettent actuellement au point une méthode de test de l'acide nucléique pour détecter et contrôler la propagation du virus.

Pour le moment, il n'y a pas encore lieu de paniquer. Les autorités font plus de recherches pour mieux connaître la maladie.

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Autoriser les notifications dans les paramètres du navigateur
ADVERTISEMENT

Témoin oculaire? Partagez avec nous vos infos via les réseaux sociaux ou par mail:

Email: redaction@pulse.ci

ARTICLES SUGGÉRÉS

Le Racing Club d’Abidjan triomphe de l'Asec et remporte la Coupe Nationale 2024

Le Racing Club d’Abidjan triomphe de l'Asec et remporte la Coupe Nationale 2024

Natacha Konan Akissi : Première arbitre ivoirienne à la Coupe du Monde U20 en Colombie

Natacha Konan Akissi : Première arbitre ivoirienne à la Coupe du Monde U20 en Colombie

Culture : le pagne tissé, un tissu sacré en Afrique !

Culture : le pagne tissé, un tissu sacré en Afrique !

KKB nommé ambassadeur au Gabon : Un retour inattendu sur la scène politique

KKB nommé ambassadeur au Gabon : Un retour inattendu sur la scène politique

Alerte orange de la SODEXAM : fortes pluies à Abidjan pour le 21 juin 2024

Alerte orange de la SODEXAM : fortes pluies à Abidjan pour le 21 juin 2024

Culture : le 21 juin, journée de célébration de la musique

Culture : le 21 juin, journée de célébration de la musique

Dépendance affective dans les couples : comprendre, identifier et surmonter

Dépendance affective dans les couples : comprendre, identifier et surmonter

Paiement instantané 24/7 : La nouvelle initiative de la BCEAO pour l'UEMOA

Paiement instantané 24/7 : La nouvelle initiative de la BCEAO pour l'UEMOA

Emma Lohoues fait une énième mise en garde : 'La prison n'est pas une plaisanterie'

Emma Lohoues fait une énième mise en garde : 'La prison n'est pas une plaisanterie'

ADVERTISEMENT