PruCorporate Summit : Quand Prudential Belife Insurance rappelle l'importance de l'assurance

Si vous êtes de ceux qui sous-estimez l'importance de l'assurance dans vos vies, ces informations vous ferons voir l'assurance différemment. Et tel était le but de Prudential Belife Insurance en organisant le premier sommet professionnel sur les bénéfices de l'assurance.

L'équipe Prudential Belife/Prudential Belife

Le 14 Septembre 2022 a eu lieu le PruCorporate Summit, un sommet professionnel sur les bénéfices de l'assurance. Cet évènement est une initiative de Prudential Belife, qui cumule 165 ans d'activité dans le monde. L'objectif de ce sommet était question de créer un cadre de rencontres entre les directeurs des ressources humaines des grandes entreprises et des multinationales et les plus grands courtiers en charge des portefeuilles d'assurance entreprise. Ainsi, cette rencontre s'est faite à travers 2 panels animés par des experts.

  • Le premier panel avait pour thème : L’avenir de l'assurance d'un point de vue juridique : examen du cadre règlementaire.
  • Le deuxième était : L’évolution du rôle des ressources humaines et la place des courtiers d'assurance. 

Ces panels revenaient sur l'importance de créer un cadre de bien-être pour les employés afin de booster leur productivité qui représente un énorme bénéfice pour l'entreprise. Ce cadre se perçoit à travers les avantages, les journées bien-être mais surtout les assurances santé et les assurances-vie. Si certaines entreprises comme Prudential Belife ou Orange Bank Africa souscrivent à des assurances-vie pour leurs employés, d'autres n'en voient pas encore la nécessité. Le deuxième cas a été décrié par les experts. Par ailleurs, le CIMA, organe de régulation des assurances dans la sous-région africaine, se devait de suivre l'évolution technologique du monde et adapter ses textes. En effet, la vente électronique des produits est d'actualité dans les compagnies mais pas prévu encore dans le code de l'assurance.

Au terme de ce sommet, Mme Vera Adomako-Nyantakyi, Directrice de la stratégie commerciale et des affaires individuelles de Prudential Belife Afrique Francophone est revenue sur l'organisation de ce sommet à travers une interview.

Quelles sont les raisons pour lesquelles vous avez décidé d'organiser ce sommet ?

En tant que compagnie comme vous le savez, nous mettons un accent particulier sur le bien-être des individus et de tous ceux qui travaillent avec nous. C'est la raison pour laquelle, nous avons décidé d'étendre cela au monde externe à Prudential et inviter ici les experts en matière de ressources humaines et des courtiers, afin de leur présenter notre but et ce que nous faisons.

A la suite de ce sommet, quel résultat espérez vous ?

Aujourd'hui, c'est la première édition et nous espérons qu'au sortir d'ici, les différents professionnels vont continuer cette discussion. Nous voulons aussi créer une sensibilisation afin que les personnes puissent se rendre compte de l'importance du bien-être de l'individu et par ricochet, des employés. Cela se fait à travers les assurances, particulièrement les assurances-vie.

Le marché de l'assurance est tenu par plusieurs compagnies mais le taux de pénétration est de 1, 6% donc très faible. Quels sont les problèmes ?

Ce n'est pas qu'en Côte d'Ivoire que les compagnies d'assurances ont du mal à vendre leurs produits. Le taux de pénétration en Afrique est de 2, 7%. Il y a par conséquent beaucoup de travail à faire. C'est l'une des raisons pour laquelle, nous créons des plateformes tel que ce sommet où il y a des échanges afin de sensibiliser les uns et les autres. S'assurer n'est pas dans la culture des populations africaines et ces échanges créent la compréhension des avantages de l'assurance sur la vie des populations.

Où voyez-vous les relais de croissance au niveau de Prudential Belife Insurance ? Et aussi dans le secteur ?

Le plus important que vous devez retenir, c'est que Prudential veut aider les personnes à tirer le meilleur parti de leur vie. Pour ce faire, il faudrait que nous répondions à leurs besoins. Le taux de pénétration est encore faible mais il y a du potentiel. Faites les calculs, environ 2% de taux de pénétration pour 24 millions d'habitants. Il y a encore du chemin à parcourir. C'est en cela que nous aurons ce potentiel de croissance que nous recherchons en Afrique et surtout en Côte d'Ivoire.

Ce sommet s'est terminé sur une note gaie et avec la volonté de chaque participant de s'intéresser de plus en plus à l'assurance.

ARTICLES SUGGÉRÉS

Makosso et Anaconda se sont disputés...encore une fois sur un plateau télé !

Makosso et Anaconda se sont disputés...encore une fois sur un plateau télé !

La Côte d'Ivoire est le 10e pays africain avec le meilleur indice numérique

La Côte d'Ivoire est le 10e pays africain avec le meilleur indice numérique

CHAN 2022 : Qui sont les adversaires de la Côte d'Ivoire ?

CHAN 2022 : Qui sont les adversaires de la Côte d'Ivoire ?

La Côte d'Ivoire veut transformer 100% de sa production de cacao

La Côte d'Ivoire veut transformer 100% de sa production de cacao

5 tenues coups de cœur de la Miss Marlène-Kany

5 tenues coups de cœur de la Miss Marlène-Kany

Qui est Schaki, la dulcinée de Fior de Bior ?

Qui est Schaki, la dulcinée de Fior de Bior ?

 5 choses à savoir sur Ibrahim Traoré, le nouvel homme fort du Burkina

5 choses à savoir sur Ibrahim Traoré, le nouvel homme fort du Burkina

Jonathan Morrison, de plus en plus sage ?

Jonathan Morrison, de plus en plus sage ?

Tatouage, piercing, chaîne de pieds… Est-ce des signes d'une vie de débauche ?

Tatouage, piercing, chaîne de pieds… Est-ce des signes d'une vie de débauche ?