Les chanteuses qui ont marqué les années 90-2000 en Côte d'Ivoire

Après vous avoir présenté quelques divas de la musique ivoirienne, place à ces femmes qui ont marqué la musique ivoirienne dans les années 90-2000. Une époque de grèves, d'emprisonnement des jeunes, d'instabilité économique et politique en Côte d'Ivoire.

Joelle C & Betika

Joelle Seka de son vrai nom, a débuté comme choriste à l'orchestre Acikongo qu'elle intègre en 1984. Un an plus tard, elle rejoint l'orchestre tradi-moderne TP Audiorama. En 1996, Joelle sort son premier album, Ayela. C'est par contre en 2002, qu'elle est révélée dans d'autres pays africains.

En juillet 2006, elle a donné donc son premier show live au Palais de la Culture. Elle a à son actif 5 albums et a remporté le Top d'or de la meilleure artiste ivoirienne, dans la catégorie variété, pour l’année 2003. Malheureusement, elle est décédée le 14 février 2008 des suites d'une insuffisance rénale.

Mawa apparait sur la scène musicale dans les années 90. Elle est connue comme chanteuse de "goumbé", une danse malinké traditionnelle qui s'est adaptée finalement à la musique moderne.

Elle se produit en tournée dans la région de l'Afrique de l'Ouest, mais aussi en Europe et aux États-Unis. Elle a 6 albums à son actif et a eu le Tamani du meilleur artiste de Côte d'Ivoire en 2011. Elle a fêté ses 25 ans de carrière en 2021.

Ruth Tondey a eu une courte carrière qui s'avérait pourtant très prometteuse. Elle avait réussi avec son premier album à conquérir le cœur des mélomanes ivoiriens qui voyaient en elle une graine de star.

Son titre "Atiyedao" a été un franc succès. Selon Rachelle Tondey, sa sœur, Ruth est morte en 2007 d’une méningite qu’elle aurait contracté au Niger. Aujourd'hui, ses chansons sont encore reprises.

Brigitte Houedji de son vrai nom est une chanteuse ivoirienne qui sort son premier album intitulé "Ma vie" en 1996. Un second album nommé "Ah les hommes !" en 2002, le 3ème, "Missié pardon" en 2005. Son titre "Fakaloh" a fait ces beaux jours dans le top des musiques ivoiriennes préférées.

En 2006, elle a été sacrée artiste féminine de l'année au RTI Music Awards, spectacle de musique de l’année et Super Awards 2006. Elle a aussi été un moment actrice. Mais maintenant, elle se fait de plus en plus rare.

Que ce soit "Tina Spencer", "Tina Spendja", "Lady Glamour" ou "la desaltéro", Tina Glamour est une chanteuse atypique qui a un style que les ivoiriens jugent un peu trop osé. Dans les années 1990, Tina donnait des prestations scéniques à caractère obscène. Pour elle, son style de danse est plus sensuel et romantique qu'érotique et vulgaire. Elle a plusieurs chansons à son actif dont "Sexymoulance".

À la mort de son fils Arafat, elle a sorti un single qui s'intitule : Daishi Heroes. Elle prépare un concert, le 12 août, pour ses 30 ans de carrière.

ARTICLES SUGGÉRÉS

Makosso et Anaconda se sont disputés...encore une fois sur un plateau télé !

Makosso et Anaconda se sont disputés...encore une fois sur un plateau télé !

La Côte d'Ivoire est le 10e pays africain avec le meilleur indice numérique

La Côte d'Ivoire est le 10e pays africain avec le meilleur indice numérique

CHAN 2022 : Qui sont les adversaires de la Côte d'Ivoire ?

CHAN 2022 : Qui sont les adversaires de la Côte d'Ivoire ?

La Côte d'Ivoire veut transformer 100% de sa production de cacao

La Côte d'Ivoire veut transformer 100% de sa production de cacao

5 tenues coups de cœur de la Miss Marlène-Kany

5 tenues coups de cœur de la Miss Marlène-Kany

Qui est Schaki, la dulcinée de Fior de Bior ?

Qui est Schaki, la dulcinée de Fior de Bior ?

 5 choses à savoir sur Ibrahim Traoré, le nouvel homme fort du Burkina

5 choses à savoir sur Ibrahim Traoré, le nouvel homme fort du Burkina

Jonathan Morrison, de plus en plus sage ?

Jonathan Morrison, de plus en plus sage ?

Tatouage, piercing, chaîne de pieds… Est-ce des signes d'une vie de débauche ?

Tatouage, piercing, chaîne de pieds… Est-ce des signes d'une vie de débauche ?