Serena Williams révèle comment elle a failli mourir après son accouchement

La star planétaire du tennis a expliqué dans les détails comment elle a eu à faire une expérience de mort après avoir donné naissance à sa fille Olympia.

Serena Williams aux oscars 2022

C’est dans un essai publié le mardi 5 avril 2021 que Serena Williams la superstar du tennis a partagé les détails de son expérience de mort imminente.

En effet, c’est peu après la césarienne qu’elle a subi pour donner naissance à sa fille, que Serena a écrit avoir remarqué que quelque chose n’allait pas. Elle ne pouvait pas respirer après s’être mise à tousser lourdement.

Et bien que les infirmières présentes lui aient demandé d’arrêter de tousser sous peine de voir éclater ses points de suture, la star ne pouvait pas s’empêcher de tousser d’elle-même. Elle a déclaré ceci : « Je toussais parce que je ne pouvais tout simplement pas avoir assez d’air… J’ai attrapé une serviette, je l’ai enroulée et je l’ai mise sur mon incision. Bien sûr, je toussais si fort que mes points de suture éclataient ».

Elle a ajouté ceci « Je ne toussais pas pour rien ; je toussais parce que j’avais une embolie, un caillot de sang dans l’une de mes artères ».

Serena a déclaré que son dossier médical précisait qu’elle avait un hématome, c’est-à-dire un cumul de sang à l’extérieur de ses vaisseaux sanguins. Mais malgré cela, au départ les travailleurs médicaux n’avaient pas pris au sérieux ses préoccupations.

Heureusement pour elle, elle avait la volonté et la force de se défendre ainsi qu’une connaissance sur les symptômes relatifs aux caillots de sang parce qu’elle les avait déjà connus dans le passé.

Serena a affirmé que l’infirmière à qui elle a demandé de l’aide l’a traité de folle. C’est après insistance de sa part que cette dernière a appelé le médecin.

La star du tennis a d’ailleurs écrit à ce sujet « Je me suis battu dur, et j’ai fini par passer la tomodensitométrie. Je lui en suis tellement reconnaissante. Vous voyez, j’avais un caillot de sang dans mes poumons, et ils avaient besoin d’insérer un filtre dans mes veines pour briser le caillot avant qu’il n’atteigne mon cœur ».

Serena Williams a également ajouté à propos des soins reçus « J’ai eu un médecin merveilleux. Malheureusement, beaucoup d’Afro-Américains et de Noirs n’ont pas la même expérience que moi ».

Elle a fini son essai en soulignant qu’elle a eu de la chance et qu’elle imagine à quel point les autres femmes dans la même situation, auraient des difficultés si elles ne bénéficient pas des mêmes soins de santé.

ARTICLES SUGGÉRÉS

Eliminatoires Coupe du monde de Basketball 2023 : les prochaines étapes pour les Eléphants

Eliminatoires Coupe du monde de Basketball 2023 : les prochaines étapes pour les Eléphants

Afrique du Sud : 21 morts après une soirée dans une boîte de nuit

Afrique du Sud : 21 morts après une soirée dans une boîte de nuit

D'où vient le populaire Alloco ?

D'où vient le populaire Alloco ?

5 séries sénégalaises à regarder sur Youtube ce week-end

5 séries sénégalaises à regarder sur Youtube ce week-end

Les 10 pays aux économies les plus innovantes d'Afrique

Les 10 pays aux économies les plus innovantes d'Afrique

CAN 2023 : Où en sont les constructions des différents stades ?

CAN 2023 : Où en sont les constructions des différents stades ?

5 trésors de la Côte d'Ivoire classés patrimoine de l’UNESCO

5 trésors de la Côte d'Ivoire classés patrimoine de l’UNESCO

Les genres musicaux qui ont impacté l'Afrique ces 20 dernières années

Les genres musicaux qui ont impacté l'Afrique ces 20 dernières années

Cette rappeuse d'origine ivoirienne est la coqueluche du nouveau show de Netflix

Cette rappeuse d'origine ivoirienne est la coqueluche du nouveau show de Netflix