Les critères de beauté les plus insolites chez les peuples africains

Chaque peuple a ses codes, ses coutumes, ses mœurs et les critères de beauté n'en dérogent pas. Ils ne sont pas universels. Si chez les maoris, les tatouages sont le signe d'une appartenance à la tribu. Chez les occidentaux, ça revêt une autre signification, moins encourageante que chez les maoris. Ainsi donc les critères de beauté sont-ils différents d'un peuple à un autre. On vous liste quelques-uns des critères de beauté les plus insolites chez les peuples africains.

scarification Yoruba/Joana Choumali

Les scarifications ethniques visibles sur le corps et le visage des membres de certaines communautés africaines comme chez les Yoruba du Nigéria et du Bénin étaient faites pour marquer leur appartenance ethnique, sociale ou religieuse. Dans plusieurs langues Yoruba, les scarifications faciales sont appelées ila kiko. Elles octroyaient à son porteur une sorte de titre de citoyenneté ou d’ethnicité. Lorsque cette citoyenneté était associée au prestige, les scarifications étaient un trait de beauté et leur absence à la laideur ou à la pauvreté, leur porteur étant parfois interprété comme trop pauvre pour s’offrir les services d’un artiste les réalisant.

La tribu des Mursi vivant dans le sud-ouest de l’Éthiopie apprécie les grandes lèvres. Afin d’augmenter la taille de leurs lèvres, les filles portent un disque à lèvre. Elles commencent par se faire couper la lèvre inférieure, et y insèrent un bâton. Puis elles remplacent le bâton par un bouchon d’argile de plus en plus grand, dont le diamètre peut atteindre 30 centimètres. Selon les Mursi, un disque à lèvre plus large est le symbole d’un statut social supérieur de la femme, ainsi qu’une protection contre les mauvais esprits, raconte le média FZN.

Au Kenya et en Tanzanie, chez le peuple Maasaï, les lobes d’oreilles allongées sont supposées signifier la beauté et le statut. Les trous sur le bas des oreilles sont augmentés à l’aide de bâtons en bois et de lourdes boucles d’oreilles en laiton. Les hommes comme les femmes ont les oreilles allongées et les ornent avec des perles et des bijoux.

Les hommes en Mauritanie aiment les femmes "bien en chair". Les jeunes femmes sont traditionnellement nourries de force au lait de vache pour grossir. Et pour aller encore plus loin, certaines personnes utiliseraient même des méthodes extrêmes pour prendre du poids, comme prendre des médicaments pour stimuler l’appétit par exemple. Plus elles sont obèses, plus le statut social de l'époux est respecté. Selon la réalisatrice Michela Occhipinti qui s’est rendue à plusieurs reprises en Mauritanie où elle a recueilli de nombreux témoignages, le gavage toucherait 40% des filles.

Les colliers en bronze portés par les femmes de la tribu Ndebele d’Afrique du Sud sont de véritables accessoires de beauté. Chaque année, des anneaux sont rajoutés au collier afin de rallonger le cou et elles peuvent porter jusqu'à 20kg d'anneaux de cuivre.

Comme on le dit : la beauté est relative !!

ARTICLES SUGGÉRÉS

Le prix du pétrole risque d'augmenter en Novembre

Le prix du pétrole risque d'augmenter en Novembre

8 tissus originaux made in Africa

8 tissus originaux made in Africa

10 chansons qui ont enjaillé les ivoiriens dans les années 2000

10 chansons qui ont "enjaillé" les ivoiriens dans les années 2000

Pourquoi vous ne devez pas prendre de paracétamol enceinte ?

Pourquoi vous ne devez pas prendre de paracétamol enceinte ?

Makosso et Anaconda se sont disputés...encore une fois sur un plateau télé !

Makosso et Anaconda se sont disputés...encore une fois sur un plateau télé !

La Côte d'Ivoire est le 10e pays africain avec le meilleur indice numérique

La Côte d'Ivoire est le 10e pays africain avec le meilleur indice numérique

CHAN 2022 : Qui sont les adversaires de la Côte d'Ivoire ?

CHAN 2022 : Qui sont les adversaires de la Côte d'Ivoire ?

La Côte d'Ivoire veut transformer 100% de sa production de cacao

La Côte d'Ivoire veut transformer 100% de sa production de cacao

5 tenues coups de cœur de la Miss Marlène-Kany

5 tenues coups de cœur de la Miss Marlène-Kany